Publicité
En savoir plus

Rediffusion du 25 mars 2013

Textes choisis par Benoît Giros et Pierre Baux

Publicité

En direct du studio 114

Réalisation** Marguerite Gateau**

Conseillère littéraire** Emmanuelle Chevrière**

En 1932, Jean Zay, jeune avocat au barreau d’Orléans, est élu député radical du Loiret. En 1936, à 32 ans, il se voit confier par Léon Blum le ministère de l’Education nationale et des Beaux-Arts. Il démocratise et modernise le système scolaire français. Il crée le CNRS, le musée de l’Homme, le festival de Cannes, le musée d’Art moderne et l’ENA. Il favorise la création artistique. Il défend les droits des écrivains. Il est sans relâche violemment attaqué par l’extrême-droite française comme ministre du Front populaire, antimunichois, Juif et franc-maçon. En 1940, hostile à l’armistice, il est l’une des premières cibles du régime de Vichy. Après un simulacre de procès, il est emprisonné jusqu’à son assassinat par la milice française, le 20 juin 1944. Il a 39 ans.

Souvenirs et solitude est l’œuvre à laquelle, de 1940 à 1944, Jean Zay, malgré la dureté de ses conditions de détention, consacre l’essentiel de ses forces.

Jean Zay
Jean Zay
© Radio France

Avec

**Pierre Baux ** et Benoît Giros

Et la voix de Hélène Lausseur

Au piano François Couturier

Assistant à la réalisation Guy Peyramaure

Equipe de réalisation **Philippe Bredin ** et Manon Houssin

Souvenirs et solitude , de Jean Zay, a été publié par les éditions Belin en 2011

En bonus
Pour vous donner un avant-goût du feuilleton.

1/5 Jean Zay teaser

1 min