Germaine Beaumont
Germaine Beaumont  ©Getty -  ullstein bild
Germaine Beaumont ©Getty - ullstein bild
Germaine Beaumont ©Getty - ullstein bild
Publicité

Une maison silencieuse qui ne demande qu’à parler, une histoire enfouie, deux femmes qui enquêtent…le mystère est entier !

Adaptation: Laurent Martin

Conseillère littéraire: Caroline Ouazana

Publicité

Réalisation : Jean-Matthieu Zahnd

Flore, une veuve dilettante et sa cousine Laura, agent immobilier, se rendent à Saint-Suger, dans la résidence secondaire de Flore, entre la Beauce et la Sologne. Suite à un incident mécanique, elles doivent faire halte dans le village de Monvallet. En se promenant, Flore est troublée par la découverte d’une maison abandonnée, la Jamoise. Son trouble va s’accentuer quand elle apprendra que son défunt mari, Edmond, a voulu acheter cette maison sans le lui dire, peu avant de mourir. Aidée de Laura, Flore commence alors une enquête personnelle pour découvrir l’étrange secret qui se cache derrière la maison abandonnée.

Personnalité influente de la littérature du XXème siècle, Germaine Beaumont (1890-1983) est journaliste, écrivain, traductrice. En 1919, grâce à Colette, son amie et « mère adoptive », elle débute sa carrière au Matin où elle tient une chronique, puis entre en 1927 aux Nouvelles littéraires. En 1930, son premier roman, Piège, est récompensé par le prix Renaudot. Elle est alors la première femme à obtenir cette distinction. En 1934, elle entre au jury du prix Femina où elle se révélera un juré redoutable, loin des mondanités et du consensus, n’hésitant pas à défendre un livre pour la seule raison qu’elle l’a aimé.

A partir de 1950, Germaine Beaumont devient aussi une femme de radio avec l’émission qu’elle produit avec Pierre Billard, Les Maîtres du mystère, où sont mises en ondes des adaptations de classiques de la littérature policière et qui connaît un très grand succès.

« Peu à peu se constituera une équipe d’auteurs qui à leur tour proposeront des textes et des adaptations. Mais en 1965 les producteurs se séparent et chacun anime sa propre émission diffusée en alternance une semaine sur deux pendant encore une dizaine d’années. C’est L’Heure du mystère pour Germaine Beaumont et Mystère ! … Mystère ! …pour Pierre Billard. » […]

Germaine Beaumont n’a cependant elle-même jamais écrit de véritable roman policier, et s’il y a une énigme, parfois un meurtre, une enquête, il n’y a jamais de détective. En revanche, son intérêt pour les vieilles demeures est une constante dans son œuvre. « Cette attirance pour le surnaturel, qui fait d’elle une spécialiste des histoires de fantômes, donne à ses propres romans un accent fantastique que la fidèle Colette ne manque pas de remarquer : « Mon cher Maître, jamais je n’aurais su, de toute ma vie, écrire comme tu le fais le roman dont le fantôme, la pomme tombée, la maison en ruine, l’eau, la mite sont les personnages. Peut-être que je manque de rêverie, ou plutôt du sens du fantastique ». »

Extraits de la préface d’Hélène Fau

Des maisons, des mystères : La Harpe irlandaise, Les Clefs et Agnès de rien est publié aux éditions Omnibus ainsi que Des familles, des secrets : Du côté d’où viendra le jour, La Roue d’infortune et L’Enfant du lendemain.

Avec:

Valérie Moinet ( Flore)

Clotilde Morgiève ( Laura)

Marie-Bénédicte Roy ( Mme Courtot)

Sophie Daull ( Juiliette)

Lyn Thibault (Pauline)

Sophie Gubri ( Rolande)

Nita Klein ( Mme Lessard)

Jean-Claude Sachot (l'antiquaire)

Jean-Louis Grinfeld ( Maitre Bureau)

Bruitage: Bertrand Amiel

Equipe de réalisation: Dali Yaha, Cédric Chatelus, Alice Kachaner

La Harpe irlandaise est publié aux Editions Omnibus

L'équipe

Blandine Masson
Blandine Masson
Blandine Masson
Production
Caroline Ouazana
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration