Illustration par Harry Clarke (1889-1931). Publié en 1919. - Harry Clarke
Illustration par Harry Clarke (1889-1931). Publié en 1919. - Harry Clarke
Illustration par Harry Clarke (1889-1931). Publié en 1919. - Harry Clarke
Publicité
Résumé

Le récit d’une (fausse) expérience scientifique, pratiquée sur un sujet à l’agonie qui, non sans ironie, nous emmène loin dans l’épouvante : comment exprimer un état — la mort — qu’avant, on ignore, et qu’après, on est dans l’incapacité de nommer ?

En savoir plus

Adaptation Hélène Frappat d’après la traduction de Charles Baudelaire
Une réalisation de Michel Sidoroff
Conseillère littéraire : Caroline Ouazana

« La Vérité sur le cas de M. Valdemar, publié en 1845 par Edgar Allan Poe, fait partie d’un triptyque traitant des effets du magnétisme, autrement dit de l’hypnose, avec Morella et Révélation magnétique. Charles Baudelaire l’a traduite en français, comme l’ensemble des Histoires extraordinaires. Il s’agit de la nouvelle la plus fascinante du recueil, car elle en livre l’art poétique. A travers ce récit d’une (fausse) expérience scientifique, pratiquée sur un sujet à l’agonie, Poe radicalise, d’une manière unique dans l’histoire de la littérature, les potentialités, et simultanément les limites du langage humain.

Publicité

Comment faire parler un mort ? Comment dire ce qui n’est pas ? Avec quels mots donner vie au néant ? Comment exprimer un état — la mort — qu’avant, on ignore, et qu’après, on est dans l’incapacité de nommer ? La Vérité sur le cas de M. Valdemar n’exprime donc d’autre vérité que celle de la condition humaine : définie par le langage, et butant contre lui ; se débattant de toutes ses forces contre l’innommable qui ronge toute expérience, et toute nomination : la mort.

Pour un être humain, et un écrivain, cette expérience « entre la vie et la mort », selon le titre de Nathalie Sarraute, nous emmène loin dans l’épouvante, mais aussi dans l’ironie, de la prison où l’homme se débat, et dont, seule, la littérature peut faire reculer les murs. »

Hélène Frappat

Hélène Frappat, écrivain, est l'auteur de six romans publiés aux Editions Allia et Actes Sud. Elle est également l'auteur de plusieurs ouvrages parus aux Editions des Cahiers du Cinéma, notamment des essais sur Jacques Rivette et Roberto Rossellini.

Avec

Olivier Cruveiller (Oscar Preston )
Igor de Savitch (Ernest Valdemar )
Jean-Luc Debattice (Samuel Fisher)
Laurent Lederer (Daniel de Moine)
Caroline Breton (Theodora Langdon )

Bruitages : Bertrand Amiel
Prise de son, montage et mixage : Jehan-Richard Dufour et Lidwine Caron
Assistante à la réalisation : Léa Racine

Poème d’Edgar Allan Poe traduit par Stéphane Mallarmé, lu par Olivier Cruveiller

Références

L'équipe

Blandine Masson
Blandine Masson
Blandine Masson
Production
Caroline Ouazana
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration