France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Réalisation Etienne Vallès

Conseillère littéraire** Caroline Ouazana**

Publicité

En 1857, le procureur Ernest Pinard requiert contre Gustave Flaubert, Eugène Sue et Charles Baudelaire. Si Flaubert échappe à la justice, Sue et Baudelaire seront condamnés. Pinard fut très affecté d’avoir perdu contre l’auteur de Madame Bovary . Les Fleurs du Mal lui offriront sa revanche.

Donc l’été de cette année 1856, Pinard est dans sa maison de Bourgogne et rumine sa défaite. Il s’est senti humilié, lui le défenseur de la morale chrétienne contre l’apologie de l’adultère. Sa bonne, Germaine, subit ses jérémiades jusqu’au moment où il reçoit Les Fleurs du Mal … Troublé par le climat sensuel de l’œuvre, ses valeurs vont voler en éclats le temps d’une chaude soirée d’été…

Louis-Charles Sirjacq a été producteur à France Culture avant de travailler pour le théâtre avec Bruno Bayen.

Auteur, traducteur, scénariste il a reçu le Prix Ibsen, a été nommé plusieurs fois aux Molières (L’Argent du Beurre , Les Riches reprennent confiance , Skylight ). Il a lui-même mis en scène plusieurs de ses pièces au Festival d’Automne et au Festival d’Avignon (Œil pour œil , Leo Katz et ses œuvres , Conférence sur Kafka ). Traducteur de Brecht, Jelinek, O’Neill, Noren…, il a aussi écrit de nombreux scénarios pour le cinéma et la télévision (notamment Vive la sociale , Mortelle randonnée , Premier de cordée , La grande crevasse )

Avec** Anne-Lise Heimburger et Thibault de Montalembert**

Bruitages Bertrand Amiel

Musique « Quatuor pour saxophones » (1853-1857) de **Jean-Baptiste Singelée ** (1812-1875)

Equipe Technique Emmanuel Armaing et Claude Niort

Assistante à la réalisation Lise-Marie Barré