Collège Sait Michel des pères Jésuites à Bruxelles vers 1912.
Collège Sait Michel des pères Jésuites à Bruxelles vers 1912.
Collège Sait Michel des pères Jésuites à Bruxelles vers 1912. - Auteur inconnu (Wikipedia)
Collège Sait Michel des pères Jésuites à Bruxelles vers 1912. - Auteur inconnu (Wikipedia)
Collège Sait Michel des pères Jésuites à Bruxelles vers 1912. - Auteur inconnu (Wikipedia)
Publicité
Résumé

L’auteur raconte ce qu’il a voulu oublier : les agressions sexuelles perpétrées par des pères jésuites lorsqu’il était jeune garçon.

En savoir plus

Mon corps n'a rien oublié, n'a rien pu oublier. Marqué au fer d'un marquage invisible et indélébile à la fois.
Une braise toujours dormante.
J'écris, pour la première fois, sur des agissements qui se sont produits il y a près de soixante ans durant lesquels les eaux glacées de la souffrance ont coulé sous des cieux illisibles et pourtant d'une exactitude à crever les yeux.

Avec Jacques Gamblin
Réalisation : Juliette Heymann
Conseillère littéraire Caroline Ouazana

Publicité

Jean Marc Turine remonte le fil de sa mémoire et raconte ce qu'il a voulu oublier : les agressions sexuelles répétées par des pères jésuites du Collège Saint Michel à Bruxelles lorsqu'il était jeune garçon. Il déroule les faits et navigue entre le récit factuel, cru, et l'émotion, entre le recul nécessaire à l'écriture et la répugnance des souvenirs évoqués.
La force du travail de Jean Marc Turine réside dans sa capacité à dénoncer sans relâche les injustices, de donner la parole aux sans-voix, aux opprimés. Après trente-cinq ans de travail acharné, de créations radiophoniques, de livres de résistance, il prend la parole pour lui-même et l'enfant qu'il était et permet à son enfance meurtrie de trouver les mots de sa blessure.
L'importance de ce texte réside dans son honnêteté, il n'occulte rien, ni la part d'ombre, ni le déni, ni la difficile construction en tant qu'homme adulte.

Jean Marc Turine, écrivain, réalisateur et documentariste, vit et travaille à Bruxelles. Il a co-réalisé avec Marguerite Duras et Jean Mascolo le film Les Enfants. Il a produit et réalisé en collaboration avec Jean Mascolo, plusieurs films documentaires à caractère historique, littéraire ou sociétal, notamment consacrés à Robert Antelme ou encore au groupe de la rue Saint-Benoît. Il a également produit des documentaires pour France Culture et pour la RTBF. Plusieurs de ses textes ont fait l’objet d’une réalisation radiophonique pour France Culture : le feuilleton D**on Carlo Gesualdo a précédé l’édition du roman du même nom ; Liên de Mê Linh  est adapté d’un récit publié sous le même titre ; le feuilleton La Théo des fleuves est devenu un roman récompensé par le Prix des Cinq Continents de la Francophonie ; puis viennent Les chants d’Anjouan et aujourd’hui Révérends pères, adaptation du récit publié sous le même titre, à paraître en mars 2022 aux éditions Esperluète.

Prise de son montage et mixage : Pierric Charles, Eric Villenfin, Dhofar Guerid
Assistante à la réalisation : Claire Chaineaux

Références

L'équipe

Blandine Masson
Blandine Masson
Blandine Masson
Production
Caroline Ouazana
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration