Lors de l'enregistrement de la fiction "21 décembre 1989. François Mitterrand dîne à Berlin-Est " de Michel Deutsch
Lors de l'enregistrement de la fiction "21 décembre 1989. François Mitterrand dîne à Berlin-Est " de Michel Deutsch ©Radio France - Radio France
Lors de l'enregistrement de la fiction "21 décembre 1989. François Mitterrand dîne à Berlin-Est " de Michel Deutsch ©Radio France - Radio France
Lors de l'enregistrement de la fiction "21 décembre 1989. François Mitterrand dîne à Berlin-Est " de Michel Deutsch ©Radio France - Radio France
Publicité

Dans 21 décembre 1989. François Mitterrand dîne à Berlin-Est. Michel Deutsch imagine le Président français devisant de la chute du Mur, de littérature et des lendemains du communisme avec des artistes, dont Heiner Müller et Christa Wolf.

Nous sommes un seul peuple (Wir sind ein Volk) scandent des manifestants est-allemands autour du Ganymed, un restaurant de RDA où ce soir-là, 21 décembre 1989, le Ministre de la Culture français Jack Lang a organisé pour le président François Mitterrand un diner informel avec des artistes dont Heiner Müller, Christa Wolf, Stephan Heym. On y parle réunification, littérature, recettes de cuisine, communisme et nationalisme ; du moins selon Michel Deutsch qui de ce diner historique fait conversation matoise, où tout est faux, où tout pourrait être vrai. Dont ce rêve, qui réunit notamment Gorbatchev, Thatcher, Walt Disney, Germania I et II en une farce cauchemar sur le basculement du monde. Sur fond du brouhaha du Ganymed- qui fut un haut lieu de rendez-vous des artistes de la RDA- Deutsch orchestre une réflexion à bâtons rompus sur la littérature et la fonction de résistance des intellectuels. Aucun des trois auteurs est-allemands de ce dîner ne souhaite la réunification sans condition, qui pour eux signifie la soumission à l’ordre capitaliste et le rejet de la RDA dans les décombres de l’Histoire ; au risque de la montée des extrémismes.  Ils pensent que l’heure est enfin venue de la construction du socialisme. Et ce pendant que, de la Russie de Gorbatchev à la chute de Ceausescu, la boussole de l’Europe s’affole sous le regard d’un énigmatique François Mitterrand. Dans cette pièce, écrite en 2016, Deutsch, avec un humour inquiet, ausculte cette page de l’Histoire en train de s’écrire.

Réalisation : Sophie-Aude Picon
Texte inédit de Michel Deutsch
Avec la participation exceptionnelle de Jack Lang
Et Jean-Marie Galey  (François Mitterrand), Marthe Keller (Christa Wolf), Johannes Oliver Hamm   (Heiner Müller), Bruno Paviot   (Jack Lang), Hubertus Biermann   (Stefan Heym), Alexandre Lachaux   (Pierre Joxe), Emmanuel Suarez   (Le compositeur), Marc-Henri Boisse  (Claude Estier), Olivier Balazuc   (Le Journaliste), Irma Barry-Schmitt   (La traductrice), Elodie Vincent   (Germania I), Claire Delaporte   (Germania II), David Houri   (Walt Disney), Mustapha Abourachid   (Le Gastarbeiter), Sava Lolov   (Mikhaïl Gorbatchev), Pierre-Marie Schneider (directeur du restaurant Ganymed)

Publicité

Bruitages : Elodie Fiat
Prise de son et mixage : Bernard Lagnel, Manon Houssin, Etienne Colin
Assistant à la réalisation : Pablo Valero

Remerciements à Richard Boidin et à Gilles-Marie Tiné

Pour aller plus loin, nous vous proposons d'écouter le portrait de Michel Deutsch, pour Odile Quirot

Portrait de Michel Deutsch par Odile Quirot

27 min

L'équipe