France Culture
France Culture
Publicité

Collage et mise en espace François Berreur

Réalisation Marguerite Gateau

Publicité

Conseillère littéraire Laurence Courtois

Avec
Laurent Poitrenaux

Les voix de Micheline et Lucien Attoun et la participation de Mireille Herbstmeyer

Défricheurs et dénicheurs de textes contemporains depuis plus de quarante ans, Micheline et** Lucien Attoun ** ont croisé, parmi tant d’autres jeunes auteurs, la route de Jean-Luc Lagarce et emprunté à ses côtés le long chemin de l’écriture.

Auteur soucieux de sa postérité ou homme méticuleux ?** Jean-Luc Lagarce** a gardé, rangé, trié vingt ans de correspondance avec Lucien et Micheline Attoun . Tout aussi attentifs à l’œuvre en cours ou simplement bien organisés, les lettres de Jean-Luc Lagarce ont été intégralement conservées à Théâtre Ouvert.

Les enregistrements des pièces de Jean-Luc Lagarce ont donné lieu à des entretiens réguliers avec **Lucien Attoun ** jusqu’à l’ultime entretien dont l’auteur lui-même était l’objet.

Des premiers mots convenus aux clins d’œil plus intimes nous suivons cette relation fidèle avec Attoun et Attounette (comme les appelaient tendrement Jean-Luc Lagarce ).

Bien sûr cette relation était évoquée avec d’autres correspondants et notamment avec Dominique H. ami fidèle (le plus fidèle d’entre tous) resté au “pays lointain”. Avec lui il partageait cette certitude que **Jean-Luc ** « un jour serait célèbre, pourrait se payer une Ferrari, mais ne serait plus en état de la conduire ». Lagarce , ironique et persifleur, revendique aussi une stylistique potache comme d’autres Voltairienne, c’est le contrepoint de l’écriture de celui qui savait (?) : « (…) c’est agaçant. Je serai “culte“ à mon tour – c’est mon mot de la semaine – en l’an 2012 ».

C’est le récit d’une relation éditoriale et théâtrale semblable à beaucoup d’autres, affectueuse et conflictuelle, construite autour de l’espoir d’une reconnaissance dont la désillusion est souvent l’amer quotidien. Un parcours souterrain qui nous permet d’entendre des écritures nouvelles que le temps, parfois, rend "classiques" !

François Berreur

Editions Les Solitaires Intempestifs

A écouter également, l'Entretien avec Attoun et Attounette:

Écouter

25 min

L'équipe