Portrait de Alexandre Pouchkine
Portrait de Alexandre Pouchkine  ©Getty - De Agostini
Portrait de Alexandre Pouchkine ©Getty - De Agostini
Portrait de Alexandre Pouchkine ©Getty - De Agostini
Publicité

Roman écrit en vers par Pouchkine en 1833, dans lequel le héros, Eugène Onéguine, qui a rejeté dans sa jeunesse l'amour d'une jeune fille, et a tué en duel son rival, la retrouve mariée, des années plus tard : il a découvert qu'il l'aimait, elle l'aime aussi, mais refuse de le suivre

Le plus célèbre roman de la littérature russe, et qui a produit un chef-d'œuvre de l'opéra, était d'abord un poème, en strophes rimées. L'auteur y a mis sa vie - et sa mort. L'héroïne, Tatiana, tombe amoureuse d'un héros byronien, qui tue en duel le fiancé de la sœur de celle-ci. Les années passent, Onéguine revient, découvre qu'il aime passionnément Tatiana, maintenant mariée ; elle l'aime aussi ; que choisira-t-ellle ? 'Et le bonheur était si proche, si possible' chante Pouchkine. Un jeune homme qui s'ennuie, la plus touchante des jeunes filles, un poète de dix-sept ans, un vieux mari, des créatures de rêve. C'est le roman des rencontres manquées, des amours perdues, des remords sanglants. C'est aussi, comme dit Nabokov, 'une des œuvres les plus brillantes jamais composées, un classique international aussi grand que Hamlet, ou Moby Dick'.

Présentation éditeur
Texte français : André Markowicz qui a mis près de 28 ans à traduire les 6000 vers de ce roman déterminant pour l'évolution de la littérature en Russie.

Publicité

Réalisation Marguerite Gateau Lecture par André Markowicz, Françoise Morvan, Denis Podalydès, Eric Elmosnino et Daredjan Markowicz.

Enregistré en 2005, au cours du Festival Nîmes Culture