Gwenaëlle Aubry
Gwenaëlle Aubry - ©Francesca Mantovani
Gwenaëlle Aubry - ©Francesca Mantovani
Gwenaëlle Aubry - ©Francesca Mantovani
Publicité

Que faire quand on porte en soi des ruines et des gravats et que la terre se couvre de murs et de barbelés ? Où est l’asile ? Comment construire l’hacienda ?

Voix d’auteurs avec la SACD - Janvier 2015-janvier 2016. Version inédite pour la radio :

Quatre femmes quittent la scène, prennent la fuite : Emy Manifold, une rock star anglaise, Irini Santoni, une sculptrice grecque, Sarah Zygalski, une danseuse berlinoise, Ariane Sile, une actrice française. Grandes amoureuses, « petites folles », comme Duras le disait de Lol V. Stein, elles ne se connaissent pas mais sont reliées par un graffiti énigmatique, SMA. Une maison les accueille, des chambres claires où recomposer les figures de leur vie, une chambre noire où résonne la fureur du monde. Que faire quand on porte en soi des ruines et des gravats et que la terre se couvre de murs et de barbelés ? Où est l’asile ? Comment construire l’hacienda ?

Publicité

Avec Gwenaëlle Aubry, Judith Chemla, Marianne Denicourt, Marie-Sophie Ferdane et Céline Sallette  
Musique originale : Sébastien Quencez
Réalisation : Baptiste Guiton
Equipe de réalisation : Pierric Charles et Mathieu Touren et Louise Loubrieu

La folie Elisa, au festival d'Avignon en Juillet 2019
La folie Elisa, au festival d'Avignon en Juillet 2019
- ©Baptiste Guiton

Gwenaëlle Aubry est née en 1971. Ancienne élève de l’École normale supérieure et du Trinity College de Cambridge, agrégée et docteure en philosophie, elle est directrice de recherche au CNRS. Elle est l’auteure de récits, d’essais et de romans traduits dans une dizaine de langues parmi lesquels Le diable détacheur (Actes Sud, 1999), L’Isolée et L’Isolement (Stock, 2002 et 2003), Notre vie s’use en transfigurations (Actes Sud, 2007), écrit en résidence à la Villa Médicis, Partages (Mercure de France, 2012), Lazare mon amour (L’Iconoclaste, 2016), Perséphone 2014 (Mercure de France, 2016). Elle a reçu, en 2009, le prix Femina pour Personne (Mercure de France).  

Son dernier roman, La Folie Elisa, a paru à la rentrée 2018. À l’invitation du festival Paris en toutes lettres, elle en a donné une lecture musicale le 13 novembre au studio de l’Opéra Bastille, en compagnie du guitariste Seb Martel et de Judith Chemla. La Folie Elisa de Gwenaëlle Aubry publié au Mercure de France