France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Sur France Culture, tout au long de l’été, de 20h00 à 21h00, nous vous proposons de redécouvrir les grands classiques de la fiction radiophonique de 1950 à 1984.

Une série d’émissions proposée par Laurence Courtois avec la complicité de l’INA, et réalisée par Lionel Quentin

Publicité

Tous les dimanches soir du 12 juillet au 30 août 2015. Nous vous invitons à plonger au cœur des archives sonores de l'INA, comme une chasse aux trésors : des pépites s’y cachent, écrites par d’immenses auteurs et de grands inconnus, animées par les voix pour beaucoup disparues de comédiens et de réalisateurs.

Vous y trouverez de la science-fiction écrite pour la radio par René Barjavel en 1950 (Ne demandez pas la Lune), et des pièces radiophoniques de Robert Pinget, une drolatique pièce de théâtre de René de Obaldia et une grande ode poétique de René Char, un long poème monologue de Liliane Atlan sur l’amour…

Les grands classiques du répertoire N°2 : René de Obaldia Genousie , de René de Obaldia.

  1. Réalisation Alain Trutat.

Avec : Maurice Escande (Hassingor), Jean Marie Serreau (Dr de Suff), **Ludmilla Hols ** (Mme de Suff), Sophie Mallet (Mme Jonathan), Michel Etcheverry (Jonathan), André Thorent (le professeur Vivier), Jacques Hilling ( le domestique), Jacques Dufilho, (le fantôme), Mildred Clary (guitare), Silvia Monfort (Irène Hassingor), Pierre Pernet (Christian Garcia), Madeleine Lambert (madame de Tubéreuse)

« Le pire des malentendus vient peut-être de ce que nous parlons la même langue »

La Genousie est un pays imaginaire d’où vient la splendide nouvelle femme du célèbre Hassingor, écrivain. Elle ne parle presque que le genousien, ce qui est évidemment est propice aux malentendus et aux fantasmes les plus variés…

Cette comédie est la première pièce de théâtre de René de Obaldia . Elle fut créée à la radio en 1957.

Première diffusion 29/12/1957

un extrait de la fiction :

Teaser genousie

32 sec

Références

L'équipe

Laurence Courtois
Conseiller(e) littéraire
Mary Simon
Collaboration