Publicité
En savoir plus

Pour télécharger directement l'émission en mp3

Heureusement la collection de ce musée n’est pas un simple bric-à-brac. Chaque objet a une histoire qui y est attachée.

Publicité

«Deux ans et demi rangés dans cette petite valise en cuir. J’ai toujours su qu’une petite valise y suffirait », a noté un habitant de Belgrade. Ou, par exemple une carte d’identité de la République Française, avec un nom slovène dessus, et accompagnée d’une note : « La seule chose qui restait du grand amour était la citoyenneté ».