France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

A partir du 1er juillet il faudra ajouter, à 23 langues existants dans l’Union, encore une – la Croatie va devenir le 28eme pays-membre. Dans les instances européennes, la traduction est une affaire bien compliquée, plus coûteuse que celle fait par Google, mais nécessaire tant que « l’europanto » n’est pas encore au point. La Commission européenne a trois “langues de travail” officielles : l’allemand, le français et l’anglais. Mais avec l’élargissement de l’Union le nombre de traducteurs a explosé, passant de 200 ou 300 à 2 000 ou 3 000. On estime que l’UE produit annuellement près de 1 776 000 pages de traduction – qui lui reviennent à 300 millions (en francais) d’euros. Les croates vont donc rajouter encore quelques pages dans ce pile de papiers. Et tout cela pendant ces temps d’austérité...

Références

L'équipe