Peut-on produire une analyse spatiale d'Internet ? Et existe-t-il une cartographie du cyberespace ? ©Getty - Yuichiro Chino
Peut-on produire une analyse spatiale d'Internet ? Et existe-t-il une cartographie du cyberespace ? ©Getty - Yuichiro Chino
Peut-on produire une analyse spatiale d'Internet ? Et existe-t-il une cartographie du cyberespace ? ©Getty - Yuichiro Chino
Publicité
Résumé

Il n'existe pas de définition consensuelle du cyberespace. Pouvoir en cerner les contours est pourtant devenu un enjeu géopolitique majeur ces dernières années, qu'il est possible d'appréhender notamment grâce aux outils de la géographie. Comment approcher ces espaces complexes ?

avec :

Frederick Douzet (Professeure de géopolitique à l’Université Paris 8 et directrice du centre Géopolitique de la Datasphère (GEODE)).

En savoir plus

Pour comprendre la nécessité d’une telle émission, remontons aux années 1990.

Une décennie au cours de laquelle certains prévisionnistes prévoyaient, on le sait, la fin de l’Histoire. On sait aussi à quel point ils se sont trompés. Mais les années 1990, c’est aussi une décennie durant laquelle nombre de prospectivistes prédisaient la fin de la Géographie. En cause ? Internet, dont le développement progressif portait en lui-même, à en croire certains, la potentialité d’abolir l’espace, de remettre en cause les notions de territoire, de frontière, de souveraineté… d’espace. Depuis, 20, 30 ans ton passé, et la géographie est toujours là. Mieux : Internet l’a renforcée, enrichie, complexifiée.

Publicité

D’abord parce que le cyberespace a une réalité concrète, tangible : des infrastructures et des réseaux qui s’inscrivent dans la géographie réelle et physique. Ensuite, parce que le cyberespace a sa géographie propre : une géographie singulière, qu’il nous revient d’explorer.

Pour en parler, 3 invité·es : 

  • Le vice-amiral Arnaud Coustillière
  • Frédérick Douzet, professeure de géopolitique à l’Université Paris 8 et directrice d’IFG  Lab
  • Louis Pétiniaud, docteur et chercheur en postdoctorat au centre Géode
57 min

Le cyberespace représente à la fois l'espace concret et matériel d'Internet, celui des infrastructures qui le composent, et un espace beaucoup plus intangible et complexe à appréhender. Comme le souligne Frédérick Douzet, la représentation du cyberespace s'est construite en deux temps et autour de deux conceptions radicalement opposées. Pour les pionniers d'Internet, il est un espace de liberté sans contrôle ni régulation. Puis il est devenu l'objet d'une attention particulière : "Dans les discours des États, on a commencé à parler de cet espace comme un espace de menaces, un territoire à conquérir, à contrôler, à surveiller, un espace dans lequel il faut faire respecter ses frontières, sa souveraineté, ses lois. Un espace d'opportunités aussi, puisqu'on peut y mener des opérations et notamment de l'espionnage. Et cette représentation poussée à l'extrême a conduit à la représentation du cyberespace comme un domaine militaire par les armées et un très grand nombre de pays, dont la France".

Louis Pétiniaud distingue le territoire de l'espace pour appréhender cet objet du point de vue de la géographie : "Le cyberespace se distingue entre différentes parties, à la fois infrastructurelles et à la fois "virtuelles". Et toutes ces parties-là ont des relations différentes avec le territoire. On peut observer d'une certaine manière certaines parties de ce cyberespace comme un territoire à part entière, avec ses logiques, alors territoriales serait un mot un peu fort, mais disons spatiales au moins. Mais à côté de ça, il y a quand même des infrastructures qui ont une relation spécifique avec le territoire. Et là aussi, il faudrait en plus définir un territoire, ce qui est une notion en géographie extrêmement compliquée qui, plus en France, est débattue depuis très longtemps".

Pour le vice-amiral Coustillière, la notion d'espace est plus pertinente que celle de territoire pour tenter de comprendre cette nébuleuse  : "Approcher le cyberespace en disant que c'est un territoire est pour moi assez réducteur. On ne dit jamais la mer est un territoire. Par exemple, on dit la mer est un espace, le ciel est un espace. Et la différence, quand on se dit le numérique est un espace, le cyber est un espace, on comprend que cette chose-là, on ne la maîtrise pas complètement. Un territoire, on se dit c'est borné, on sait, on connaît tout".

Pour aller plus loin :

Extraits sonores : 

  • Un extrait d'un documentaire Internet, histoire d'une révolution, diffusé sur RTS
  • Un extrait d'un reportage diffusé sur TVA Nouvelles, le 28 juin 2017
  • Un extrait d'un reportage France Info, diffusé le 19 avril 2021
  • Chanson : Do the Robot in Cyberspace de Giant Panda
Références

L'équipe

Quentin Lafay
Production
Sandrine Chapron
Collaboration
Vanessa Nadjar
Réalisation
Anna Pheulpin
Collaboration