Vue aérienne de Venise ©Getty - Matteo Colombo
Vue aérienne de Venise ©Getty - Matteo Colombo
Vue aérienne de Venise ©Getty - Matteo Colombo
Publicité
Résumé

Venise est une ville-rêve, et d’un rêve qui paraît fou : celui de construire une ville sur l’eau, dans la lagune. Dès son origine, elle semble être un défi lancé à la géographie et à la nature. Comment se traduit la conscience des dangers qui la menacent aujourd’hui ?

avec :

Maria Gravari-Barbas (professeure de géographie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, directrice de l’EIREST (Equipe Interdisciplinaire de Recherche Sur le Tourisme), coordonne la chaire Unesco « Culture-Tourisme-Développement ».), Elisabeth Crouzet-Pavan (Professeur d'histoire du Moyen Age à l'université de Paris-Sorbonne.).

En savoir plus

Les cartes du territoire

"Ces cartes permettent d’opérer une sorte de décentrement sur la municipalité de Venise et de saisir la particularité géographique de son territoire, à savoir la régulation du tourisme et la lutte désormais chronique de Venise contre la montée des eaux, et elles opèrent une mise en relief de ce paradoxe qu’à côté d’une des lagunes les plus délicates du monde, s’est développé un territoire destiné à accueillir l’industrie pétrolière à partir du XIXème siècle. "

Locations de courte durée de type AirBnB dans la lagune de Venise
Locations de courte durée de type AirBnB dans la lagune de Venise
- Inside AirBnB
Vue dézoomée des locations de courte durée de type AirBnB dans la lagune de Venise
Vue dézoomée des locations de courte durée de type AirBnB dans la lagune de Venise
- Inside AirBnB

A la fin de l’année 2022, la population de Venise pourrait passer sous la barre des 50 000 habitants, alors qu’elle n’en comptait encore que 175 000 au milieu du XXème siècle. Bondée la journée, la ville est presque déserte la nuit, signe qu’elle ne conserve dans ses murs que ceux qui peuvent se le permettre, ainsi que les personnes âgées propriétaires de leurs murs.

Publicité

Pourtant, la cité vénitienne, de par sa situation stratégique - carrefour fluvial, maritime et terrestre -, a connu un destin des plus flamboyant… Celui d’une ville industrieuse (avec la verrerie qui fit la renommée de l’île de Murano, les chantiers navals de l’Arsenal), qui fut aussi un Etat pendant tout un millénaire, ce dont témoigne le caractère grandiose de son architecture. Et si La Sérénissime a toujours vécu au rythme de la Lagune, des ensablements, de l’Acqua alta, les frictions avec son environnement se sont accentuées au siècle dernier, lorsque la ville a été gagnée par l’industrie et s'est muée en un pôle d’attraction touristique mondial majeur. Et les forces qui l’attaquent semblent aujourd’hui difficiles à endiguer, comme le réchauffement climatique qui la menace dans son existence même …

Pour en parler, Matthieu Garrigou-Lagrange reçoit : Élisabeth Crouzet-Pavan , historienne, spécialiste de l’histoire des villes et des sociétés urbaines et tout particulièrement de Venise, auteure de Venise, une invention de la ville : XIIIe-XVe siècles (Champ Vallon) et de Venise triomphante : les horizons d'un mythe (Albin Michel) et Maria Gravari-Barbas, architecte et géographe, professeure à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne et directrice de la chaire UNESCO « Culture, Tourisme, Développement ».

Pour aller plus loin :

Venise. Histoire, promenade et dictionnaire, sous la direction de Delphine Gachet et Alessandro Scarsella (Robert Laffont, coll. Bouquins)

Sauver Venise, un documentaire de Duncan Bulling à voir sur Arte.

À réécouter : Bons baisers de Venise
20 min
Références

L'équipe

Matthieu Garrigou-Lagrange
Matthieu Garrigou-Lagrange
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Vanessa Nadjar
Réalisation