Pins maritimes de la forêt landaise
Pins maritimes de la forêt landaise ©Radio France - Anne-Laure Chouin
Pins maritimes de la forêt landaise ©Radio France - Anne-Laure Chouin
Pins maritimes de la forêt landaise ©Radio France - Anne-Laure Chouin
Publicité

En France, les trois quarts des forêts sont privées. Morcelée entre une multitude de propriétaires, sa fonction première a toujours été la ressource en bois. Pour cela, plusieurs sylvicultures s'affrontent : intensive ou plus durable. Reportage dans trois forêts de France.

Avec
  • Jean-Luc Peyron enseignant chercheur à l’Inra, directeur du laboratoire d’économie forestière de l’unité de recherche INRA/Engref de l’université de Nancy, directeur du GIP Ecofor (groupement d’intérêt public écosystèmes forestiers).
  • Philippe Berger Secrétaire national du Snupfen Solidaires

On voit souvent la forêt comme un espace de promenade, un paysage, une nature extra-urbaine à préserver, et non comme une ressource naturelle plantée et exploitée par l'homme.  C'est surtout la forêt publique qui fait quelques fois la Une des médias, du fait de la crise financière et sociale à l'ONF,  l'Office National des Forêts, qui a connu une vague de suicides chez ses bûcherons depuis 2005. (A lire ici)

On sait moins que la foret privée représente 75% de la surface forestière française, et qu'elle appartient à une multitude de propriétaires, particuliers ou investisseurs institutionnels, qui en confient souvent la gestion et la récolte à des opérateurs divers, des coopératives forestières le plus souvent. 

Publicité

Une forêt constituée en majorité d'arbres feuillus,  qui représente un volume de bois sur pied de 2,5 milliards de mètres cubes (toutes forêts confondues). Cette ressource essentielle, le bois, est exploitée, à l'instar d'autres productions agricoles, de façon parfois industrielle et intensive, de façon parfois plus durable. Parfois aussi, elle n'est pas exploitée du tout. François Bonnet est directeur général adjoint de l'ONF

François Bonnet, directeur général adjoint de l'ONF
François Bonnet, directeur général adjoint de l'ONF
- Sylvain Gouraud

"On a érigé la forêt comme un paradigme de la nature"

1 min

L'IGN a produit un utile inventaire forestier à ce propos : "La foret en chiffres et en cartes", consultable ici.Ce reportage explore donc, des Landes à la frontière allemande, en passant par le Morvan, comment cohabitent plusieurs type de sylviculture qui ont des philosophies différentes. 

Pour débattre et commenter le sujet, deux invités en plateau : Jean-Luc Peyron, directeur du GIP (Groupement d’intérêt public) ECOFOR, et Philippe Berger, secrétaire national du SNUPFEN Solidaires, principal syndicat de l'ONF.

Philippe Berger, secrétaire national du SNUPFEN, et Jean-Luc Peyron, président du GIP Ecofor
Philippe Berger, secrétaire national du SNUPFEN, et Jean-Luc Peyron, président du GIP Ecofor
© Radio France - Anne-Laure Chouin

La forêt des Landes, exemple d'une sylviculture intensive

Alignement de pins maritimes dans les Landes
Alignement de pins maritimes dans les Landes
© Radio France - Anne-Laure Chouin

Le pin maritime des Landes est exploité en ligniculture, la "culture à bois", à destination de scieries et de papeteries, locales pour la plupart. Une culture intensive qui prône la monoculture (une seule espèce) et des rotations rapides (couper les arbres plus jeunes, pour alimenter plus rapidement les transformateurs). Ce type de culture a plusieurs conséquences : il est moins résistant aux parasites, il épuise les sols, il ne favorise pas la bio-diversité. 

Coupe rase près de Lesperon, Landes
Coupe rase près de Lesperon, Landes
© Radio France - Anne-Laure Chouin
Feuillu ayant survécu à une coupe rase
Feuillu ayant survécu à une coupe rase
© Radio France - Anne-Laure Chouin

Pierre Darmenté, ancien de l'ONF, est maire de la commune forestière d'Arzujenx, dans les Landes

"Tout le monde dit aujourd'hui qu'il faut que les forets soient mélangées"

1 min

Une autre sylviculture, encore ultra-minoritaire, tente pourtant de s'implanter un peu plus au nord du massif landais, en Gironde, à Hostens exactement, où Jacques Hazera, expert forestier membre de l'association de sylviculteurs Pro-Silva, prône lui, la "futaie irrégulière. 

Jacques Hazera
Jacques Hazera
© Radio France - Anne-Laure Chouin

Pas de plantations ou très peu, régénération naturelle des peuplements d'arbres, mélange des espèces, pas de coupe rase (récolte de l'intégralité des arbres d'une même parcelle) respect des sols et de la bio-diversité : ce sont les grands principes de cette sylviculture irrégulière, qui selon Jacques Hazera, est aussi économiquement intéressante : elle permet un récolte de bois régulière, et assure que les récoltes à venir seront de bonne qualité. Son blog ici 

Foret mélangée à Hostens, Gironde
Foret mélangée à Hostens, Gironde
© Radio France - Anne-Laure Chouin

Dans le Morvan, des citoyens rachètent la forêt

Forêt de Montmain, au dessus d'Autun, dans le Morvan
Forêt de Montmain, au dessus d'Autun, dans le Morvan
© Radio France - Anne-Laure Chouin

Le GFSFM, Groupement Forestier de Sauvegarde des feuillus du Morvan, fondé à l'initiative de l’association "Autun Morvan Ecologie", essaye de ralentir l'enrésinement qu'elle a remarqué dans la région, c'est à dire la plantation de pins, des Douglas, en lieu et place des anciens chênes et hêtres. Le Douglas, qui s'accommode parfaitement des sols de la région, est exploité en monoculture et atteint plus rapidement sa maturité. Ce qui explique qu'il soit populaire auprès des intermédiaires, ceux qui gèrent et vendent le bois : les coopératives forestières. 

Travaux d’éclaircies dans une forêt de Douglas du Morvan
Travaux d’éclaircies dans une forêt de Douglas du Morvan
© Radio France - Anne-Laure Chouin

Dans le massif des Vosges du Nord, une sylviculture durable

Dans cette forêt, du côté de Dambach, le bois fut, dès le XVIIe siècle, utilisé pour alimenter les forges. Puis transmise au fil des générations (la transmission de foret bénéficie d'avantages fiscaux importants), elle a été vendue, et est actuellement géré par le président français de l’association de sylviculteurs Pro Silva , Evrard de Turkheim.

Forêt mélangée du massif des Vosges du Nord
Forêt mélangée du massif des Vosges du Nord
© Radio France - Anne-Laure Chouin

Pro Silva promeut une sylviculture durable, un "traitement irrégulier" des futaies, ce qui signifie que chaque arbre est envisagé individuellement. Le sylviculteur Pro Silva envisage la forêt comme un ensemble qui abrite de la bio-diversité, des monuments parfois, et des espèces de faune et de flore à préserver. 

Une séance de martelage dans la foret de Dambach, près de la frontière allemande. 

Et puis, dans la même foret, une séquence plus longue tournée lors de ce même reportage par Francis Hoffman, garde forestier à la retraite et vidéaste amateur.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'ONF, gestionnaire de la forêt publique

Des forets publiques qui représentent 25% de la surface forestière totale. La mission de l'ONF recouvre donc aussi des objectifs d’intérêt plus général (accueil du public, éducation etc.) même si son budget de fonctionnement reste lié à son volume de vente de bois coupé. Ci-dessous une vidéo explicative produite par ses soins

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La musique des arbres

Les arbres chantent : Voici la musique utilisée dans le reportage.

Pour afficher ce contenu Vimeo, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Des liens pour allers plus loin

Pro Silva

https://www.prosilva.fr/html/index.html?PHPSESSID=815d1c2e1b1dcaccc48ea765eb8c0f67

Réseau pour les Alternatives Forestières

http://alternativesforestieres.org/

Office National des Forêts

http://www.onf.fr/gestion_durable/sommaire/milieu_vivant/patrimoine/forets_francaises/20071001-125710-322141/@@index.html

Portail de la sylviculture

https://portail-ie.fr/analysis/743/la-sylviculture-i-leconomie-dune-ressource-francaise-negligee

agriculture.gouv : gestion de la forêt publique

https://agriculture.gouv.fr/la-gestion-durable-de-la-foret-publique-une-strategie-francaise

L'équipe

Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Production
Annie Brault
Réalisation
Micro France Culture
Micro France Culture
Éric Chaverou
Collaboration
Anne-Laure Chouin
Anne-Laure Chouin
Anne-Laure Chouin
Journaliste