Récolte de choux fleurs en Bretagne, hiver 2021-2022 ©Maxppp - Thomas Brégardis / Ouest-France
Récolte de choux fleurs en Bretagne, hiver 2021-2022 ©Maxppp - Thomas Brégardis / Ouest-France
Récolte de choux fleurs en Bretagne, hiver 2021-2022 ©Maxppp - Thomas Brégardis / Ouest-France
Publicité
Résumé

Sans eux, pas de nourriture dans notre assiette. Les salariés agricoles sont sortis de l'ombre à la faveur du premier confinement, lorsque la fermeture des frontières a failli mettre les récoltes en péril. Or leurs métiers disent beaucoup de la transformation du monde agricole.

En savoir plus

Spécificité historique de l’agriculture française, le modèle de la ferme familiale a vécu. Il y a de moins en moins d’exploitants agricoles et près d’un actif sur trois est salarié. Les statuts souvent précaires, les faibles rémunérations et la pénibilité de certains travaux saisonniers rebutent de plus en plus les Français, et la part des travailleurs étrangers dans ces métiers ne cesse d’augmenter. Une dépendance mise en évidence par la crise sanitaire. Avec la fermeture des frontières, comment faire venir la main d’œuvre d’Espagne, de Roumanie ou du Maroc ?

En mars 2020, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume avait lancé "un grand appel à l’armée de l’ombre" pour assurer cueillette et récolte. Au bouche à oreille et aux annonces de Pôle Emploi s’était ajoutée l’opération "des bras pour ton assiette", pour mettre en relation agriculteurs et candidats. Mais si plus de 300 000 Français s’étaient portés volontaires à la fin du confinement, seuls 15 000 d’entre eux avaient obtenu un contrat de travail. C’est que les fraises et les asperges demandent du doigté, que les chefs d’exploitations attendent de la productivité.

Publicité

L’an dernier, les maraîchers du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône ont d’ailleurs changé de méthode et obtenu des dérogations pour affréter directement des avions depuis le Maghreb. Et cette année, qui sera dans les vergers, dans les champs, dans les vignes ? Qui pour labourer, semer, épandre du fumier, cueillir, arracher, ou pour prendre soin des animaux ?

"L’agriculture au bout de leurs bras", un 'Grand Reportage' signé Anne-Laure Chouin, réalisé par Annie Brault, avec deux invités : Diane Granchamp, secrétaire fédérale de la FNAF CGT (qui rassemble les travailleurs des secteurs agro-alimentaire et forestier) Et Benoit Dedieu, directeur de recherche à l’INRAE (l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement)

Références

L'équipe

Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Aurélie Kieffer
Production
Annie Brault
Réalisation
Anne-Laure Chouin
Anne-Laure Chouin
Anne-Laure Chouin
Journaliste