Deux semaines après les attentats du 13 novembre au Bataclan, les Parisiens ont laissé bougies, messages, photos en hommage aux victimes.Fleurs en face de la salle de spectacle. ©Radio France - Olivier Bénis
Deux semaines après les attentats du 13 novembre au Bataclan, les Parisiens ont laissé bougies, messages, photos en hommage aux victimes.Fleurs en face de la salle de spectacle. ©Radio France - Olivier Bénis
Deux semaines après les attentats du 13 novembre au Bataclan, les Parisiens ont laissé bougies, messages, photos en hommage aux victimes.Fleurs en face de la salle de spectacle. ©Radio France - Olivier Bénis
Publicité
Résumé

Trois ans après les attentats de Paris et Saint-Denis, les familles de victimes sont-elles parvenues à dépasser le deuil ? Quel a été l'impact de ce traumatisme sur leur vie ? Ont-elles un nouveau regard sur la société ?

avec :

Guillaume Denoix de Saint Marc (porte-parole et directeur général de l' l'Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT)).

En savoir plus

Par Antoine Marette.

Georges Salines, père de Lola, assassinée au Bataclan

Georges Salines
Georges Salines
© Radio France - Antoine Marette

Le fait que cet événement ait été un événement national et s'inscrive dans un contexte historique a été plutôt pour moi un soutien. J'ai eu l'impression de partager mon drame avec la France entière, voire le monde entier.

Publicité

Georges Salines

5 min

Patrick Jardin, père de Nathalie, assassinée au Bataclan

Patrick Jardin
Patrick Jardin
© Radio France - Antoine Marette

On ne répond pas aux kalachnikovs qui mitraillent, aux camions qui écrasent, aux couteaux qui égorgent, par des bougies, des chants, des nounours et des fleurs. Maintenant, le temps est à la révolte et à la vengeance.

Patrick Jardin

4 min

Nicolas Duperron, frère de Thomas, assassiné au Bataclan

Nicolas Duperron
Nicolas Duperron
© Radio France - Antoine Marette

Pour moi, ça n'est pas une personne qui a tué mon frère, c'est un système.

Nicolas Duperron

2 min

Denis Peschanski, directeur de recherche au CNRS, historien, coresponsable scientifique du programme "13 Novembre"

Denis Peschanski
Denis Peschanski
© Radio France - Antoine Marette

La caractéristique du trouble de stress post-traumatique est d'être un choc traumatique qui dépasse un temps normal. Souvent, ça dure, des mois, des années. Cette situation n'est pas audible et compréhensible par l'entourage.

Denis Peschanski

2 min

Références

L'équipe

Aurélie Kieffer
Production
Annie Brault
Réalisation
Maxime Tellier
Collaboration
Éric Chaverou
Collaboration
Antoine Marette
Journaliste