Sortir de la précarité énergétique : un combat !

780 000 ménages ont eu des réductions de puissance ou des coupures nettes pour cause d'impayés en 2021. Système D, des leds à pile pour remplacer le plafonnier.
780 000 ménages ont eu des réductions de puissance ou des coupures nettes pour cause d'impayés en 2021. Système D, des leds à pile pour remplacer le plafonnier. - Marie Viennot
780 000 ménages ont eu des réductions de puissance ou des coupures nettes pour cause d'impayés en 2021. Système D, des leds à pile pour remplacer le plafonnier. - Marie Viennot
780 000 ménages ont eu des réductions de puissance ou des coupures nettes pour cause d'impayés en 2021. Système D, des leds à pile pour remplacer le plafonnier. - Marie Viennot
Publicité

Avec l'augmentation des prix de l'énergie, le nombre de ménages en précarité énergétique ne peut qu'augmenter. 12 millions de personnes sont déjà dans ce cas. Pour en sortir, la rénovation des 5 millions de logements passoires thermiques est un passage indispensable, mais couteux et mal engagé.

Avec :

Alain Grandjean : Economiste, co-fondateur et associé de Carbone 4, un cabinet de conseil spécialisé dans la stratégie bas-carbone et l’adaptation au changement climatique.

Publicité

Danyel Dubreuil, coordinateur de l'initiative " Rénovons ! " au CLER - réseau pour la transition énergétique. Une association qui promeut les énergies renouvelables et la maîtrise de l’énergie

La précarité énergétique est définie officiellement en France dans la loi Grenelle II du 12 juillet 2010 de la façon suivante : « Est en situation de précarité énergétique [...] une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d'énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l'inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d'habitat. »

Pour résumer, les critères sont les suivants : être dans l'inconfort thermique.... du fait de son habitat, dépenser plus de 8% de son revenu dans l'énergie, ne plus avoir d'électricité ou de gaz, ou être en réduction de puissance.

En 2021, il y a eu 700 000 de ces interventions pour l'électricité, et 80 000 pour le gaz. Pendant la trêve hivernale, il est interdit de couper ou réduire l'énergie d'un ménage, mais s'il a été coupé avant, le 1er novembre, on ne le lui rétabli pas forcément. Il y a donc des ménages qui peuvent se retrouver sans électricité ou sans gaz pendant l'hiver... en ce moment c'est surtout le cas dans les zones où il y a un seul fournisseur, dans ce cas, si on est coupé, il n'y a aucune alternative.

Depuis 2015, les interventions pour impayés (qui débouchent sur des coupures ou des réductions de puissance) ont augmenté de 40%
Depuis 2015, les interventions pour impayés (qui débouchent sur des coupures ou des réductions de puissance) ont augmenté de 40%
- Médiateur National de l'Energie
Chichilianne, avec au loin le mont Aiguille, et sur les gauche les deux tentes remplies des meubles d'une agricultrice qui a rénové la ferme familiale.
Chichilianne, avec au loin le mont Aiguille, et sur les gauche les deux tentes remplies des meubles d'une agricultrice qui a rénové la ferme familiale.
- Marie Viennot

Alors que la crise énergétique a donné plus de visibilité à ce phénomène, Marie Viennot s'est rendue dans la Drome, l'Isère, la Vienne, et la Seine Saint Denis pour rencontrer des locataires mais aussi des propriétaires, dans cette situation difficile.

Elle a aussi interrogé le Médiateur National de l'Energie, plusieurs associations qui œuvrent depuis longtemps pour la sobriété énergétique, des fournisseurs d'énergie, dont EDF, le fournisseur historique, qui a récupéré un million de nouveaux clients en un an.

La prise de conscience de cette forme de précarité n'est pas nouvelle. En 2007, déjà, le réseau Rappel a été créée à l'initiative de la fondation Abbé Pierre pour "répondre aux constats et besoins des professionnels de terrain, qui alertaient sur le nombre croissant de ménages rencontrant des difficultés d’accès à l’énergie nécessaire pour vivre dignement dans leur logement".

En 2014, les départements ont été désigné chef de file sur la précarité, c'est vers eux que se tournent les ménages en difficultés pour payer leurs factures d'électricité. Les départements font appel à tout un tas d'associations pour les aider dans cette mission.

Autre interlocuteur phare, le Médiateur national de l'énergie, qui est une autorité indépendante créée au moment de l'ouverture du marché de l'électricité en 2006. C'est lui qu'il faut appeler en cas de litiges, ou pour des informations. Le Médiateur alerte régulièrement sur la " nécessaire transparence des offres". Il a aussi créée un comparateur des offres d'énergie, qui est un instrument plus fiable que tous les sites que vous pourrez trouver sur internet et qui sont souvent liés à des fournisseurs. comme encore dernièrement.

Des aides pas toujours bien ciblées

Les aides pour sortir de la précarité énergétique sont substantielles mais elles restent insuffisantes. Que ce soit pour le dépannage de court terme (chèque énergie, fonds du FSL...), ou le long terme (aides à la rénovations).

Le chèque énergie n'atteint pas bien sa cible, selon la Cour des Comptes qui a rendu un rapport la dessus en février 2022. On lit notamment : "Une étude réalisée pour l ’Observatoire National de la Précarité Energétique a identifié 49 dispositifs de lutte contre la précarité énergétique utilisés en France durant tout ou partie de la période 2010-2020, dont 72 % portés par les pouvoirs publics. Cette étude insiste sur l’extrême difficulté à établir une synthèse de l’efficacité de cet ensemble, en raison du manque d’informations disponibles pour un grand nombre de ces dispositifs.

2.1 millions de ménages disposant d'un revenu inférieur à 5600 euros par an par personne touchent le chèque énergie. 60% sont en précarité énergétique
2.1 millions de ménages disposant d'un revenu inférieur à 5600 euros par an par personne touchent le chèque énergie. 60% sont en précarité énergétique
- Cour des Comptes

Ma prime Rénov est un dispositif lancé par le gouvernement en 2020. Pour massifier le nombre de "chantier", cette prime est ouverte à tous les revenus, mais elle est versée à 68% aux ménages modestes. L'Agence Nationale d'Amélioration de l'Habitat qui gère cette aide annonce 338 265 logements rénovés au premier semestre 2022, et un million depuis le début du dispositif. Le problème, c'est que l'essentiel de ces rénovations n'en sont pas réellement. Dans deux cas sur trois, c'est le mode de chauffage qui a été changé. Or si l'isolation est défectueuse, le logement ne consommera pas moins d'énergie. Aucune vérification n'est menée sur la réalisation des travaux et leur performance énergétique, comme la relevé la Cour des Comptes dans un audit Flash il y a un an.

Créée en 2020, Ma Prime Renov ne finance pas assez les réelles rénovations,  au risque d'accroitre la précarité énergétique
Créée en 2020, Ma Prime Renov ne finance pas assez les réelles rénovations, au risque d'accroitre la précarité énergétique

En octobre la Défenseure des droits a de son côté alerté sur les "graves dysfonctionnements" de Ma Prim Renov, notamment parce que étant totalement dématérialisées et en lignes, elle exclue les plus démunis du dispositif. A lire ici.

Contre les passoires thermiques. La loi Climat et résilience vise la disparition des logements à faible performance énergétique. "Après le gel des loyers des logements étiquetés F ou G, entré en vigueur en août 2022, des interdictions de louer s’imposeront en 2025, 2028 et 2034, frappant progressivement les logements de classe G, puis F et enfin E". Néanmoins, il sera toujours possible de garder ses anciens locataires, et bien sur toujours possible d'y vivre quand on est propriétaire. 62% des précaires énergétiques sont des propriétaires occupants.

Il y a plus de précaire énergétique chez les propriétaires occupants que chez les locataires
Il y a plus de précaire énergétique chez les propriétaires occupants que chez les locataires
- Cour des Comptes

Sans travaux de rénovation énergétique, près d'un logement francilien sur deux sera bientôt interdit à la location, selon une récente étude de l'INSEE. (tableau ci-dessous).

..
..
- Insee

Un sujet plus médiatisé... avec des angles morts

La précarité énergétique a désormais sa journée. Depuis deux ans,  "les acteurs impliqués dans la prévention de la précarité énergétique, la lutte contre l’exclusion et le réchauffement climatique se mobiliseront pour une grande journée de sensibilisation en faveur de la rénovation énergétique et de la lutte contre la précarité énergétique". Les infos ici.

Elle a aussi ses jeunes activistes. Depuis quelques mois, un collectif nommé Dernière rénovation organise des blocages pour alerter sur les besoins de rénovation. "Nous sommes là pour forcer le changement requis pour que ce monde advienne. Nous sommes là pour forcer les gouvernements à réduire drastiquement leurs émissions de CO2, rien de moins. Nous sommes là pour des actions, pas des mots. Nous avons un plan" lit-on sur leur site.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

La précarité énergétique revêt de multiples dimensions : économique, sociale, énergétique, climatique, mais aussi sanitaire. C'est un problème documenté depuis longtemps et aux conséquences dramatiques.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Que fait le gouvernement ?

Depuis novembre 2021, le gouvernement a mis en place un bouclier tarifaire pour plafonner le prix de l'électricité et du gaz. Il prévoit de le faire aussi en 2022 (avec une augmentation de 15%). La situation est nettement moins critiques en France que dans d'autres pays européens. Pour quel coût ? Même si des chiffres sont données, on ne sait pas. Ce que détaille la chronique ci-dessous.

La Bulle économique
4 min

Lors du débat sur le Projet de loi de finance, des amendements avaient été voté à l'assemblée pour rajouter près de 12 milliards d'euros de crédits en faveur de la rénovation thermique des logements, le gouvernement les a retoqué avec le 49.3. Dernièrement ce sujet de la rénovation thermique a souvent opposé la NUPES à la majorité.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Lundi 28 novembre, le gouvernement lancera le volet logement de son Conseil National de la Refondation. Il sera co-animé par Véronique Bédague, directrice générale du promoteur Nexity, et Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre. Le ministre du logement Olivier Klein promet une "union sacrée autour des problématiques du logement". Associations, promoteurs, chercheurs, bailleurs sociaux, l'organisme Action Logement... seront conviés à ce conseil dont les discussions doivent s'étendre sur trois mois. Affaire à suivre donc, mais à ce jour, le bilan du premier quinquennat d'Emmanuel Macron sur le logement est plus que mitigé. Ici analyse de l'Institut Montaigne.

Avant de rentrer en campagne, Emmanuel Macron avait répondu aux questions de Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'équipe