Vue aérienne des funérailles de Winston Churchill à Londres, le 30 janvier 1965 ©Corbis
Vue aérienne des funérailles de Winston Churchill à Londres, le 30 janvier 1965 ©Corbis
Vue aérienne des funérailles de Winston Churchill à Londres, le 30 janvier 1965 ©Corbis
Publicité
Résumé

Commencer par la fin et survoler à revers la totalité de la vie du grand homme à travers des extraits de témoignages et d'hommages.

avec :

John Keiger, Robert Tombs (Historien, professeur d'histoire à Cambridge et spécialiste des relations anglo-françaises).

En savoir plus

Pour comprendre la personnalité de cet homme aux multiples "vies" - militaire, journaliste, écrivain et homme politique - à travers les *Mémoires * du Général de Gaulle et des commentaires de Jean Claude Herbele et Jean-Pierre Elkabach sur France Inter.

Avec les archives de :

Publicité
  • Winston Churchill , homme politique britannique
  • Louis Mountbatten , amiral de la flotte (en 1956) de la Royal Navy et homme d'État. Il fut le dernier vice-roi de l'Inde britannique et premier gouverneur général de l'Inde indépendante
  • Violet Bonham Carter , présidente du parti libéral britannique de 1945 à 1947. Elle était une proche amie de Winston Churchill
  • Emmanuel Astier de la Vigerie , écrivain et homme politique. Ancien résistant, compagnon de la Libération

Le Face-à-face : les historiens britanniques Robert Tombs et John Keiger Ils nous expliquent que Churchill est un anglais qui aimait la France, un francophile de coeur et d'esprit, qui a passé beaucoup de temps en France.

Ils reviennent sur ses origines familiales aristocratiques : il est le fils cadet d'un fils cadet, c'est à dire qu'il n'hérite que de son nom, pas d'argent ni de terre, c'est pourquoi il a écrit pour gagner sa vie. Mais même sans titre, il était introduit partout. L'aristocratie "wig" libérale dont faisait partie sa famille, c'est la position sur l'Irlande qui a fait bouger les choses.

Ils parlent de son rapport à l'empire, à l'impérialisme, au colonialisme. De son attrait pour la modernité, d'un point de vue militaire, en espionnage, de ses idées plutôt progressistes en matière sociale, où il était allié de David Lloyd George.

Références

L'équipe

Pierre Assouline
Production
Inès Ben Slama
Collaboration
Yvon Croizier
Réalisation