Vue aérienne des funérailles de Winston Churchill à Londres, le 30 janvier 1965
Vue aérienne des funérailles de Winston Churchill à Londres, le 30 janvier 1965 ©Corbis
Vue aérienne des funérailles de Winston Churchill à Londres, le 30 janvier 1965 ©Corbis
Vue aérienne des funérailles de Winston Churchill à Londres, le 30 janvier 1965 ©Corbis
Publicité

Commencer par la fin et survoler à revers la totalité de la vie du grand homme à travers des extraits de témoignages et d'hommages.

Avec
  • John Keiger
  • Robert Tombs Historien, professeur d'histoire à Cambridge et spécialiste des relations anglo-françaises

Pour comprendre la personnalité de cet homme aux multiples "vies" - militaire, journaliste, écrivain et homme politique - à travers les *Mémoires * du Général de Gaulle et des commentaires de Jean Claude Herbele et Jean-Pierre Elkabach sur France Inter.

Avec les archives de :

Publicité
  • Winston Churchill , homme politique britannique
  • Louis Mountbatten , amiral de la flotte (en 1956) de la Royal Navy et homme d'État. Il fut le dernier vice-roi de l'Inde britannique et premier gouverneur général de l'Inde indépendante
  • Violet Bonham Carter , présidente du parti libéral britannique de 1945 à 1947. Elle était une proche amie de Winston Churchill
  • Emmanuel Astier de la Vigerie , écrivain et homme politique. Ancien résistant, compagnon de la Libération

Le Face-à-face : les historiens britanniques Robert Tombs et John Keiger Ils nous expliquent que Churchill est un anglais qui aimait la France, un francophile de coeur et d'esprit, qui a passé beaucoup de temps en France.

Ils reviennent sur ses origines familiales aristocratiques : il est le fils cadet d'un fils cadet, c'est à dire qu'il n'hérite que de son nom, pas d'argent ni de terre, c'est pourquoi il a écrit pour gagner sa vie. Mais même sans titre, il était introduit partout. L'aristocratie "wig" libérale dont faisait partie sa famille, c'est la position sur l'Irlande qui a fait bouger les choses.

Ils parlent de son rapport à l'empire, à l'impérialisme, au colonialisme. De son attrait pour la modernité, d'un point de vue militaire, en espionnage, de ses idées plutôt progressistes en matière sociale, où il était allié de David Lloyd George.