Ruines du bagne - Ile des Pins - Nouvelle Calédonie, novembre 2017. Vestige d'une des cellules du Bagne de l'Ile des Pins.  ©Getty -  Frederic Desmoulins
Ruines du bagne - Ile des Pins - Nouvelle Calédonie, novembre 2017. Vestige d'une des cellules du Bagne de l'Ile des Pins. ©Getty - Frederic Desmoulins
Ruines du bagne - Ile des Pins - Nouvelle Calédonie, novembre 2017. Vestige d'une des cellules du Bagne de l'Ile des Pins. ©Getty - Frederic Desmoulins
Publicité
Résumé

Entre le procès et le bagne, jusqu'en Nouvelle-Calédonie, s'étend un long parcours pour Louise Michel, qui ne laisse pas ses convictions et son talent d'écrivaine derrière elle.

avec :

Chloé Leprince (Journaliste), Michèle Riot-Sarcey (Professeure émérite d’histoire contemporaine et d’histoire du genre à l’université Paris-VIII, historienne du politique et du féminisme.), Michelle Perrot (historienne, professeure émérite d’histoire contemporaine à l'université Paris-Diderot.), Odile Krakovitch (Ancienne conservatrice aux archives nationales), Sidonie Verhaeghe (Maitresse de conférences en Sciences politiques à l’Université de Lille et chercheuse au CERAPS.), Jean-Marc Hovasse (Professeur de littérature française à Sorbonne Université et directeur de recherches au CNRS), Xavière Gauthier (Éditrice de la correspondance générale de Louise Michel, fondatrice de la Collection des œuvres de Louise Michel au sein de l'unité de recherche : Littérature, idéologies et représentations au XVIIIe-XIXe siècles.).

En savoir plus

Ouvrir les dossiers des bagnardes et des bagnards aux Archives d’Outre Mer à Aix-en-Provence. Ils sont maigres. Quelques pages. Même celui de Louise Michel. Un système de relégation, d’oubli et de mort mis en place sous l’Empire, mais que la République développe en même temps qu’elle vote l’instruction pour tous. "La guillotine sèche".

Reconstituer le voyage depuis la condamnation, la prison d’Auberives, la traversée de 120 jours sur La Virginie, l’arrivée en Nouvelle-Calédonie récente colonie française.

Publicité

Louise Michel, comme à son habitude, sublime tout, l’océan pendant la traversée, puis les tempêtes et les forêts de Calédonie, le monde kanak qu’elle voudrait approcher. Elle écrit, dessine, s’adonne à la botanique. Tout en affermissant ses convictions. Les Cyclones lui font penser à la Révolution.

59 min

Dans son dossier on trouve les lettres au vitriol qu’elle envoie à ceux qui l’ont condamnée. On trouve des mandats qu’envoie Georges Clemenceau, qui comme Victor Hugo à Paris bataille pour l’amnistie des communards. Louise Michel l’acharnée vivra toujours sous la protection des modérés. Au poète elle écrit encore : "Ne me plaignez pas, j’aime ce désert, et puis les exilés reviennent toujours."

Une émission de Judith Perrignon

Réalisée par Gael Gillon et Annabelle Brouard 

Prise de son: Arthur Gerbault, Tahar Boukhlifa, Marie Lepeintre, Eric Boisset

Mixage : Philippe Merscher

Archives Ina : Hervé Evanno

Et les voix de :

Clara Chabalier

Laurent Lederer

Jerôme Kircher

Pascal Thoreau

Mathieu Rauswarger

Références

L'équipe

Judith Perrignon
Judith Perrignon
Judith Perrignon
Production
Gaël Gillon
Réalisation
Annabelle Brouard
Réalisation