France Culture
France Culture
@ Camille Waldschmidt, Radio France
@ Camille Waldschmidt, Radio France
@ Camille Waldschmidt, Radio France
Montage à partir d'une photo de Paul Boyer (vers 1891)
Montage à partir d'une photo de Paul Boyer (vers 1891)
Difficile d’imaginer Proust autrement : du temps perdu dans les salons, le goût retrouvé d’une madeleine, la monumentale Recherche. Il suffit de retourner le manteau des apparences pour qu'un nouveau Proust apparaisse.
58 min
Montage à partir d'une photo de Paul Nadar (24 mars 1887), Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine
Montage à partir d'une photo de Paul Nadar (24 mars 1887), Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine
A l’origine du futur écrivain, il y a la voix d’une mère, l’appel du paysage, l’amour naissant et la peur de l’abandon. Des sensations qui s’échappent et que le jeune Proust voudrait retenir.
57 min
Montage à partir d'une photo d'Otto Wegener (1896) et d'un tissu vénitien de Fortuny
Montage à partir d'une photo d'Otto Wegener (1896) et d'un tissu vénitien de Fortuny
Les salons se font et se défont. Le mot Dreyfus est sur toutes les bouches. Des voix surgissent du téléphone. Dans les voitures, le paysage défile à toute allure. Des bombes tombent sur Paris. Proust tisse l'étoffe du monde.
58 min
Montage à partir d'une photo d'Otto Wegener (1896) et d'un manuscrit de Marcel Proust (Gallica, Naf 16697)
Montage à partir d'une photo d'Otto Wegener (1896) et d'un manuscrit de Marcel Proust (Gallica, Naf 16697)
Du temps perdu au temps retrouvé, Proust est l'inventeur d'une machine à explorer le temps. Ses phrases élastiques s’étirent, se bouclent et nous propulsent dans la quatrième dimension.
58 min
Montage à partir d'une photo d'Otto Wegener (1896) et d’images sous licence Wikimedia Commons
Montage à partir d'une photo d'Otto Wegener (1896) et d’images sous licence Wikimedia Commons
Proust meurt en 1922, échappant à l’opprobre et la déportation. Hier dans l'enfer des camps, aujourd’hui dans les mémoires blessées, Proust est un recours contre l’oubli.
57 min

À propos du podcast

@ Camille Waldschmidt, Radio France
@ Camille Waldschmidt, Radio France

du 22 au 26 août de 9h à 10h sur France Culture

Des lecteurs fervents, des artistes habités et des chercheurs sans entrave osent retourner le manteau des apparences proustiennes pour vous guider à travers les plis d'une œuvre colossale, regards sur le monde, qui défie le temps.

Ambitieusement”, ce livre serait “comme une cathédrale”, écrit Proust dans La Recherche. Effrayante vue de l’esprit qui fait immédiatement se dresser l’image d’une œuvre monumentale, symétrie parfaite, allées de phrases, travées de significations, saintes interprétations. Mais un trébuchement sur un pavé disjoint vient provoquer une irrésistible chute de la phrase. Plus humblement, conclut Proust, ce livre serait “tout simplement comme une robe”. Désirable, sensuelle, concrète, l'œuvre devient tissu moiré, trame de fils savamment entrecroisés, morceaux cousus et recousus à la main pour le corps qui va le porter. Un Proust trivial, sublime.

Une Grande Traversée signée Christine Lecerf, réalisée par Anne Perez Franchini.

Avec l'aide de Anouck Delfino. Prise de son : François Rivalan, Christophe Goudin, Yann Fressy, Stéphane Foulon, Hervé Dubreuil, Andréas Jaffré, Sandrine Malon, Mai Phuong Tran, Loic Durros, Yvan Turk. Mixage de Djaison Taouss, Pierrick Charles, Valentin Azan Zelinski et documentation de Véronique de Saint Pastou, Antoine Vuilloz, Annelise Signoret. Coordination : Christine Bernard.

Voix : Sarah Chaumette

Bruitage : Elodie Fiat

Remerciements :

Liens :

Christine Lecerf est productrice à France-Culture. Auteure de nombreuses Grandes Traversées, (Arendt, Freud, Chaplin, Céline, Marx), elle a obtenu le Prix SCAM pour Looking for Shakespeare. Elle est également critique littéraire au Monde.

L'équipe