Mohamed Ali lors de sa victoire contre Sonny Liston
Mohamed Ali lors de sa victoire contre Sonny Liston
Mohamed Ali lors de sa victoire contre Sonny Liston ©Getty - Hulton Archive / Intermittent
Mohamed Ali lors de sa victoire contre Sonny Liston ©Getty - Hulton Archive / Intermittent
Mohamed Ali lors de sa victoire contre Sonny Liston ©Getty - Hulton Archive / Intermittent
Publicité
Résumé

Mohamed Ali, champion du monde des poids lourds en 1964. Et pourtant à l'époque, personne n'aurait parié sur lui, pas même Robert Lipsyste, jeune journaliste sportif et témoin du fameux combat qui lança la légende.

avec :

Randy Roberts (historien, professeur à Purdue University, auteur avec Johnny Smith, de Blood Brothers (Basic Books 2016)), Robert Lipsyte (ancien journaliste sportif au New York Times, auteur d’essais sur le sport, Sportsworld (1976), de biographie et de fictions pour adolescents.), Lawrence Montgomery (ami d’enfance de Mohamed Ali), William Klein (photographe, artiste plasticien, réalisateur).

En savoir plus

Remonter le temps avec Robert Lipsyte, aujourd’hui retiré dans sa maison des Hamptons, regarder et revivre avec lui le combat du 25 février 1964, Cassius Clay/Sonny Liston, mais aussi les semaines qui précèdent.

Robert Lipsyte avait alors 25 ans, il n’était qu’un stagiaire du New York Times qui l’envoya à Miami. Là–bas, il tomba sur quatre jeunes Anglais dont c’était la première fois en Amérique : les Beatles venus poser avec le futur champion.

Publicité

Les Beatles devaient faire une séance photo avec le champion, Sonny Liston, mais quand il les a vus, il a dit "pas moyen que je prenne une photo avec ces tapettes", alors on les a remis dans une limousine pour une photo avec Cassius Clay.                                    
Robert Lipsyte

Mohamed Ali, plus grand que les Beatles
Mohamed Ali, plus grand que les Beatles
© Getty - Keystone / Intermittent

Je crois que c'est à ce moment que les années 60 ont vraiment commencé en Amérique : les Beatles et Cassius Clay et les troubles qu'ils ont causé chacun de leur côté.                            
Robert Lipsyste

Là-bas, Malcolm X passait ses soirées avec Cassius Clay sur le point de devenir Mohammed Ali. Ce combat de boxe apparaît soudain comme l’épicentre des sixties.

Retrouvez ci-dessous la playlist de l'épisode : 

Pour ce match, personne ne pariait un kopeck sur celui qui allait devenir Mohamed Ali : 

A cette époque, Cassius Clay ne représentait rien ! Juste un très joli garçon qui écrivait de très mauvais poèmes. Il était charmant, mais tout ce qu'il allait faire c'est permettre à Sonny Liston de gagner de nouveau un gros chèque.                            
Robert Lipsyste

Mohamed Ali à 12 ans
Mohamed Ali à 12 ans
© Getty - Bettmann / Contributeur

Mais l'assurance du jeune boxeur vient de loin, un de ses voisins d'enfance se rappelle :

Je lui ai dit "tu es trop petit pour être champion des poids lourds", il m'a répondu "attends voir !" Il devait avoir 8 ou 9 ans... Et il a réussi.                            
Lawrence Montgomery

Production : Judith Perrignon ; Réalisation : Gaël Gillon ; Prise de son et mixage : Benjamin Thuau

Mohamed Ali, l’intégrale

Les cinq épisodes de la Grande traversée "Mohamed Ali, combats" sont disponibles dès le lundi 16 juillet en téléchargement.
Abonnez-vous au podcast : iPhone systèmes Apple - Android et RSS
Et abonnez-vous au podcast en haut de cette page pour toutes les grandes traversées de l'été.

Et pour voir le portrait vidéo, c'est ici :

Références

L'équipe

Judith Perrignon
Production
Gaël Gillon
Réalisation