Stand du parti du Rassemblement national avant une conférence de presse.
Stand du parti du Rassemblement national avant une conférence de presse.
Stand du parti du Rassemblement national avant une conférence de presse. ©AFP - Thomas SAMSON / AFP
Stand du parti du Rassemblement national avant une conférence de presse. ©AFP - Thomas SAMSON / AFP
Stand du parti du Rassemblement national avant une conférence de presse. ©AFP - Thomas SAMSON / AFP
Publicité
Résumé

Le 21 avril 2002, Jean-Marie Le Pen obtenait 17,79% des voix au second tour de la présidentielle. Vingt ans plus tard, le 24 avril 2022, sa fille, Marine Le Pen, récoltait 41,46 % des suffrages. Quels changements et continuités pour l'extrême droite en France depuis vingt ans ?

En savoir plus

Le 21 avril 2002, l'extrême droite accédait au second tour de l'élection présidentielle. Vingt ans plus tard et pour la troisième fois, l'extrême droite était au second tour de l'élection présidentielle, se plaçant comme une force potentielle de gouvernement. Cette place dans le paysage politique soulève une série d’interrogations : que représente exactement cette famille politique historiquement et présentement ? Quel est son programme politique, économique, social et culturel ? Repris par Marine Le Pen, le parti d'extrême droite a changé de nom, passant de Front national à Rassemblement national.

Dans cette conférence animée par Emmanuel Laurentin et Chloë Cambreling, Martial Foucault, Florence Haegel, Éric Heyer, Nonna Mayer et Gilles Richard répondent à ces questions pour comprendre l'implantation de l'extrême droite dans la société française et la construction de l'électorat de Le Pen, structuré en force politique dans la durée. Une approche scientifique, comparatiste et historique des développements de l'extrême droite en France.

Publicité

À lire aussi : "Extrême droite"

Intervenants

  • Martial Foucault, directeur du Centre de recherche politique de Sciences Po, spécialiste des comportements électoraux, de géographie et de sociologie du vote, auteur de Les Origines du populisme, histoire d'un schisme politique et social (Seuil, 2019)
  • Florence Haegel, directrice du Centre d'étude européenne et politique comparée de Sciences Po, spécialiste des droites, auteure de Des droites en fusion : Transformations de l'UMP (Presses de Sciences Po, 2012)
  • Éric Heyer, directeur du département analyse et prévision de l'observatoire français des conjonctures économiques
  • Nonna Mayer, directrice de recherche émérite au centre d'étude européennes et politiques comparées de Science Po au CNRS, auteure de Les faux-semblants du Front national (Presses de Science Po, 2015)
  • Gilles Richard, professeur émérite d'histoire contemporaine à Rennes 2 et président de la société française d'histoire politique (SFHP) auteur de Une histoire des droites en France, de 1815 à nos jours (Perrin, 2017)

Cet événement est proposé par plusieurs centres de recherche de Sciences Po : Centre d’études européennes et de Politique comparée ; Centre d’Histoire de Sciences Po ; Centre de recherches internationales (CERI) ; Centre de recherches politiques (CEVIPOF) ; Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

À lire aussi : Élection présidentielle : "2022 entérine un clivage de la société française"