France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Un poète égaré en politique ? Nullement égaré ! Il avait un beau talent d’orateur, il fut l’une des grandes figures de la Révolution de 1848, il proclama la deuxième république ! Alphonse de Lamartine la quitta définitivement, la politique, après le 2 décembre 1848. Alors, la littérature…la poésie…

En savoir plus

Il fallait gagner de l’argent par les écrits…mais aussi par les vignes..! Et par-dessus le marché faire taire ses détracteurs, qui le traitaient de « mandoliniste » et qui ne lui accordaient qu’un « joli talent de salon » ! Pour parler de Lamartine, un très brillant conférencier, natif de Mâcon, comme son sujet d’étude : Henri Guillemin !

> Lamartine , par Henri Guillemin, première diffusion sur France Culture le 15 septembre 1969 Autre poète, Leconte de Lisle ? Evidemment ! L’avons-nous lu ? Le connaissons-nous ? Poète impossible, ayant la haine du monde contemporain. Il ne croit pas que le peuple puisse se sauver lui-même. Mais qui « a vécu les grands espoirs politiques et religieux du romantisme, du saint-simonisme républicain de 1848. Un rêve brisé sur les barricades… » Le Chanoine Géraud Venzac, professeur de littérature française à l'Institut catholique de Paris, donnait en ces murs-mêmes une conférence, diffusée pour la première fois sur la chaîne nationale le 12 octobre 1953 : Leconte de Lisle, témoin de l’échec religieux et politique du romantisme.

Publicité

> Leconte de Lisle, témoin de l’échec religieux et politique du romantisme , par Le Chanoine Géraud Venzac Première diffusion sur la chaîne nationale le 12 octobre 1953.