Etudier à l'ombre (2/5)

France Culture
France Culture
Publicité

En prison, Alain était surnommé « la tête », parce qu’il faisait partie des 1,6% de détenus qui suivent des études . Mais oser passer la porte du centre scolaire et y revenir n’ont pas été choses aisées, pour ce jeune homme incarcéré à 18 ans et alors presqe illettré...

Alain est libre...
Alain est libre...
© Radio France

L'équipe