Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (sur l'écran) prononce un discours en visioconférence devant l'Assemblée nationale à Paris, le 23 mars 2022.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (sur l'écran) prononce un discours en visioconférence devant l'Assemblée nationale à Paris, le 23 mars 2022.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (sur l'écran) prononce un discours en visioconférence devant l'Assemblée nationale à Paris, le 23 mars 2022. ©AFP - Emmanuel DUNAND / AFP
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (sur l'écran) prononce un discours en visioconférence devant l'Assemblée nationale à Paris, le 23 mars 2022. ©AFP - Emmanuel DUNAND / AFP
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky (sur l'écran) prononce un discours en visioconférence devant l'Assemblée nationale à Paris, le 23 mars 2022. ©AFP - Emmanuel DUNAND / AFP
Publicité
Résumé

En ce 28e jour de guerre, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est adressé depuis Kiev et en visioconférence aux députés et sénateurs français.

En savoir plus

Il a comparé les ruines de Marioupol à celles de Verdun, et demandé aux entreprises françaises de quitter la Russie, car elles sont à ses yeux « les sponsors de la machine de guerre ». 

Cette nouvelle intervention devant un parlement national de la part du président ukrainien fait partie de sa stratégie politique et de communication, particulièrement maîtrisée.  Pendant ce temps-là, les négociations entre Russes et Ukrainiens continuent mais elles sont qualifiées de difficiles par les deux parties. 

Publicité

Sur le plan diplomatique, l’américain Joe Biden est attendu à Bruxelles demain où il participera à plusieurs sommets. 

Avant de quitter Washington, Biden a prévenu « qu’une attaque russe à l’arme chimique en Ukraine restait une menace crédible ». 

Demain, cela fera un mois que Vladimir Poutine a déclenché cette guerre. Les premières bombes russes sont tombées en Ukraine le 24 février au matin.

Références

L'équipe

Adrien Roch
Production
Adrien Roch
Réalisation