Sviatoslav "Slava" Vakarchuk lors d'un concert sauvage dans les rues de Kiev en février 2022
Sviatoslav "Slava" Vakarchuk lors d'un concert sauvage dans les rues de Kiev en février 2022
Sviatoslav "Slava" Vakarchuk lors d'un concert sauvage dans les rues de Kiev en février 2022 ©Getty - Yevhen Liubimov/ Ukrinform/Future Publishing
Sviatoslav "Slava" Vakarchuk lors d'un concert sauvage dans les rues de Kiev en février 2022 ©Getty - Yevhen Liubimov/ Ukrinform/Future Publishing
Sviatoslav "Slava" Vakarchuk lors d'un concert sauvage dans les rues de Kiev en février 2022 ©Getty - Yevhen Liubimov/ Ukrinform/Future Publishing
Publicité
Résumé

Au 37ème jour de guerre, c'est toujours l'attente pour les civils coincés sous les bombardements russes à Marioupol, la grande ville portuaire du sud-est de l'Ukraine.

En savoir plus

Le corridor humanitaire se met très lentement en place, sous le supervision du Comité International de la Croix Rouge (CICR). Et pour l'instant, peu de gens parviennent à quitter la ville.

A Lviv, dans l'ouest du pays cette fois, près de 300 000 déplacés se sont installés dans la ville, essentiellement des femmes et des enfants.

Publicité

La vie s'organise sans les pères et maris, mobilisés dans les forces ukrainiennes.

C'est à Lviv que nous avons trouvé Sviatoslav "Slava" Vakarchuk. A 46 ans, ce rocker est l'équivalent d'un Bono ou d'un Bruce Springsteen en Ukraine. Et depuis le début de la guerre, il se déplace dans tout le pays pour soutenir ses concitoyens, mais aussi témoigner du quotidien de la guerre auprès de ses 1,7 million d'abonnés sur les réseaux sociaux.

L'Ukraine s'apprête à entrer dans un 38ème jour de guerre.

Équipe de réalisation : Jean-Charles Diéval et Florent Bujon.

Références

L'équipe

Adrien Roch
Production
Adrien Roch
Réalisation