France Culture
France Culture
© Aucun(e)
© Aucun(e)
© Aucun(e)
Des adolescents en colonie de vacances sur le quai de la gare de la Part-Dieu, à Lyon, le 8 juillet 2005, se pressent pour rejoindre leur train lors de ce deuxième week-end des congés scolaires.
Il est bientôt l’heure des départs en colonie de vacances pour de nombreux enfants et jeunes. Cette année, dans le cadre du dispositif “vacances apprenantes”, le gouvernement a annoncé la mise en place de “colos apprenantes”. Pour quoi faire ? Et quel est le rôle d'une "colo" dans la société ?
5 min
Les Français ont été moins nombreux à s'installer aux USA l'année dernière, notamment à cause du durcissement de l'obtention des visas de l'administration Trump
Le nouveau coronavirus, la mort de George Floyd, Donald Trump et ses messages haineux sur les réseaux sociaux et à la télé. Alors que la campagne présidentielle reprend peu à peu, nous avons demandé aux Français qui vivent aux Etats-Unis quelle était leur vision de leur pays d’adoption.
4 min
Comment allons nous voyager après la Covid ? Le slow voyage pourrait être la prochaine tendance selon les professionnels du tourisme.
Les frontières vont rouvrir, les vacances approchent et l'envie d'ailleurs après ce long confinement revient. Le tourisme va-t-il reprendre comme il s'était arrêté ou notre rapport au voyage va-t-il changer ? La tendance sera certainement de voyager moins mais mieux.
4 min
Deux personnes s'embrassent à travers un masque sur l'oeuvre dessinée par la street artiste Pony Wave à Venice Beach (Californie), le 21 mars 2020
Ce dimanche, la fête des mères sera un moment propice au rassemblement pour de nombreuses familles. Si la vie normale reprend peu à peu, nos relations n’en restent pas moins chamboulées : une certaine distance physique avec ses proches reste recommandée. Le coronavirus a bouleversé nos relations.
4 min
Pour "aider les restaurateurs", le designer Christophe Gernigon a imaginé une cloche en plexiglas afin de permettre le respect des gestes barrière
Fermés depuis la mi-mars en raison de la pandémie de coronavirus, les restaurants se préparent à rouvrir dans des conditions drastiques. Le Premier ministre l'a confirmé ce jeudi. Mais aujourd'hui, rien ne semble assez fort pour avoir raison du "repas à la française".
4 min
Deux visiteurs masqués dans un musée parisien le 13 mai 2020.  Selon deux études menées par l'ICOM (Conseil international des musées) et l'Unesco, 13% des musées dans le monde pourraient ne jamais rouvrir.
Tous les musées français n'ont pas rouvert avec la fin du confinement lié à la Covid-19. Pendant ces huit semaines, nombre d'entre eux ont gardé le lien avec le public en proposant des visites virtuelles ou des podcasts. Désormais, "petits" et grands musées réfléchissent à l'après-confinement.
5 min
Le confinement a donné des envies d'espace et de nature à certains citadins (photo d'illustration).
Le confinement a parfois amplifié le désir d’ailleurs, d’espace, de nature. Depuis, certains citadins remettent en question leur cadre de vie et envisagent de s’éloigner des grandes villes, voire de s’installer en pleine campagne. Les demandes de maisons avec jardin augmentent.
4 min
Quelques images marquantes de la pandémie de Covid-19 et du confinement : la place de la Concorde vide le 23 avril, des soignants de la clinique Ambroise Paré (Paris) le 15 avril et des canards seuls devant la Comédie-Française le 2 avril.
Menace lointaine devenue réalité quotidienne, la pandémie de Covid-19 a bouleversé nos vies et suscité quantités d'images marquantes. Des clichés réalisés par des reporters, des artistes ou des amateurs illustrant les innombrables facettes de ce virus et de ses conséquences.
4 min
10 millions de personnes handicapées en France, mais peu entendues ni prises en compte pendant cette crise sanitaire
Elles font partie des invisibles : les personnes handicapées ont du mal à faire entendre leur voix, et c'est particulièrement criant lors de cette crise sanitaire. Or, ils sont 10 millions en France, en situation de handicap physique, mental ou sensoriel. Nous avons voulu leur donner la parole.
4 min
Que sera l'Après confinement #ImagineDemain
Quelle société pourrait, devrait émerger après le confinement et plus loin ? Nous avons tenu ce débat d'idées toute la semaine sur les réseaux sociaux. Soignants, citoyens engagés, économistes, et l'astrophysicien Hubert Reeves notamment tracent aussi des lignes des priorités de l'Après.
4 min
Une enquête de février 2019 estimait que 29% des salariés français sont en télétravail de manière régulière ou occasionnelle dans le secteur privé.
Voilà un mois que nous sommes confinés à cause de la pandémie de Covid-19. Selon un sondage du 9 avril, 20% des employés sont en télétravail. Comment gèrent-ils leur temps ? Arrivent-ils à séparer leur vie privée de leur travail et avec quelles conséquences ? Salariés et dirigeants témoignent.
"On regarde par la fenêtre", Clémence, 8 ans
En cette quatrième semaine de confinement, donnons la parole aux enfants. Sont-ils inquiets ? Que ressentent-ils loin de leur famille ou des copains ? L’école leur manque-t-elle ? Ont-ils des projets ? Voici leurs réponses, à l’oral ou à l’écrit, à travers leurs textes et créations.

À propos du podcast

© Aucun(e)
© Aucun(e)

le vendredi à 7h24 sur France Culture

Quand le témoignage prend la parole. Le vôtre et ceux de personnes qui vivent de grands changements de société et d'actualité. Rendez-vous sur les réseaux sociaux, sur notre site et à l'antenne. En collaboration, pour les liens et la bibliographie, avec la bibliothèque de Radio France.

La fracture de confiance entre citoyens et politiques s'est encore révélée avec l'incendie de l'usine Lubrizol, à Rouen. Pourquoi cette défiance : scandales, mensonges, déconnexion, institution ? Tentative de réponse à cette problématique multiple.

"Lubrizol est un nouvel exemple d'incompétence et de mensonge... c'est seulement le dernier évènement de la pile." "Ils ne représentent plus le peuple." "Nos politiciens sont simplement incompétents." Vous avez été nombreux à répondre à notre question sur nos réseaux sociaux. Nombreux à valider le constat d'une fracture de confiance entre citoyen et parole politique. Et la liste des raisons invoquées par les citoyens, les élus ou les journalistes, est longue. *

La France leader de la défiance en Europe
Ce constat d'une fracture de confiance est confirmé par Martial Foucault, chercheur en sciences politiques au CEVIPOF. Selon le baromètre sur la confiance publié en janvier dernier par son centre de recherche, "la France est le pays européen dans lequel les citoyens ont le moins confiance en leurs représentants politiques" explique Martial Foucault. Deux facteurs sont mis en évidence par ce baromètre : "Les Français ont un niveau très faible de confiance en l'autre, quel qu'il soit : voisin, collègue, famille... Si vous ajoutez à cela la succession de scandales politiques et de promesses non tenues [...] cela crée une présomption de mensonge vis-à-vis de la parole publique" continue-t-il. 
Et le baromètre du CEVIPOF va plus loin : "On a posé une question ayant un rapport avec la production d'informations publiques : données de chômage de l'INSEE, données sur les émissions de CO2... Et on s'est rendus compte que les Français sont très méfiants vis-à-vis de toute forme de production d'information publique__. Dès qu'une information est rattachée à une autorité publique, il y a une forme de suspicion. Nous sommes entrés dans une période de post-vérité" conclut-il en reprenant les mots utilisés par Steve Tesich dès 1992.

Il y a plus d'approximations et d'erreurs que de véritables "fake news"
Jonathan Parienté est un des fondateurs des Décodeurs du Monde. En 2009, c'est un des premiers blogs traqueurs de "fake news", et le premier article traite d'un discours de Nicolas Sarkozy. Celui-ci affirme qu'il était à Berlin pour la chute du mur. "Mais il s'avère qu'il y est arrivé plusieurs jours après" raconte Jonathan Parienté. Malgré ce constat de départ, il préfère nuancer la présence de mensonges dans le discours politique : "On parle à tort et à travers de fake news, mais dans le terme anglais il y a la notion d’intentionnalité, de volonté de tromper. Or aujourd’hui en France, on parle beaucoup de fake news pour parler d'erreur, d'approximation ou de choses avec lesquelles on est pas d'accord. Alors que de véritables fake news, pour tromper des gens et en ramener dans son champ politique, il y en a finalement très peu" explique-t-il.

Et de regretter la prise de parole continue induite par les nouveaux canaux d'information (réseaux sociaux et web en particulier) : "Les responsables politiques et les journalistes ne savent plus dire "je ne sais pas". Il n'y a plus la sagesse de dire qu'on ignore, quitte à dire une énormité ou quelque chose de peu rigoureux" relève Jonathan Parienté. 
Temps politique vs Temps médiatique
Une tendance à l'imprécision qu'explique Marie-Ève Malouines, éditorialiste à LCI et ancienne directrice de LCP. "Nous avons des temporalités qui se contredisent. Le temps politique - par exemple l'adoption d'une loi - qui est long, le temps de l'annonce qui est court, et le temps médiatique qui est dans l'immédiateté. C'est cela qui crée des hiatus, des incompréhensions, des sentiments de connivence et de surdité vis-à-vis de ce que pensent les citoyens" estime-t-elle. Marie-Ève Malouines blâme également l'omniprésence de la communication, "qui amène quatre ministres à se rendre à Rouen pour Lubrizol, alors qu'ils n'ont rien à dire. Mais s'ils n'y vont pas, on va les cri

L'équipe