Badge des primaires citoyennes de janvier 2017
Badge des primaires citoyennes de janvier 2017 ©Radio France - Nathalie Lopes
Badge des primaires citoyennes de janvier 2017 ©Radio France - Nathalie Lopes
Badge des primaires citoyennes de janvier 2017 ©Radio France - Nathalie Lopes
Publicité

A la veille du second tour des Primaires citoyennes, nous avons voulu connaître les motivations de votre vote de premier tour. Est-ce une mesure en particulier ? Pourquoi avez-vous choisi un candidat plutôt qu'un autre ? Que dit ce scrutin de l'état de la gauche en France ?

Le 16 décembre dernier, Hashtag sollicitait vos témoignages à cinq semaines du Premier tour des Primaires citoyennes pour savoir comment, à vos yeux, la gauche se portait. Mal, c'est une évidence ! Vous nous aviez surtout fait part de votre déception quant au quinquennat qui s'achève. Vous nous l'aviez dit et @Temuchyn l'avait même dessiné !

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Un mois et demi plus tard, alors que Manuel Valls et Benoît Hamon sont les deux candidats présents au second tour, alors que deux choix s'offrent aux électeurs, nous avons recontacté @Temuchyn :

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Nous vous avons également demandé comme chaque semaine votre avis. Voici quelques-uns de vos commentaires :

Vous êtes nombreux à nous avoir fait part de votre refus de participer à cette primaire. "Sans intérêt", "j'ai mieux à faire", "un livre, un cinéma".

Il y a ceux qui ont fait leur choix

Robin, 23 ans, jeune diplômé, préfère Manuel Valls, "l'aile sociale-démocrate et pragmatique", même s'il respecte l'autre "aile" et s'il faut selon lui avant tout qu'il y ait une participation, "un choix des gens" :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"C'est un choix clair entre une gauche qui regarde plutôt vers le passé et celle du XXIe siècle"

Florent, 23 ans, que nous avions déjà rencontré en décembre au meeting de Benoît Hamon, gymnase Japy à Paris, a accepté de refaire un point sur cette campagne et son candidat :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

C’est un choix très clair. D’un côté Manuel Valls propose de vieilles solutions qui se basent sur des valeurs qui ne sont pas forcément celles de la gauche au sens où on l’entend traditionnellement, comme l’autorité. Benoît Hamon, lui, ne propose pas la vérité mais une option, un chemin, une vision d’avenir. Et de nouvelles solutions qui correspondent aux transitions que l'on vit : le revenu universel, la transition écologique énergétique et aussi plus de démocratie, grâce à un 49.3 citoyen pour redonner la parole aux citoyens entre deux élections.

Et ceux qui vont voter mais qui sont encore incertains

Pour Jurgen, 52 ans, les candidats socialistes ne font pas rêver :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Moi, je rêve d'une autre gauche pour dire la vérité. La gauche mondialisée, ce n'est pas mon truc. J'aimerais une gauche un peu plus idéaliste, un peu plus revêche, moins ambitieuse et compatissante. Au nom du peuple, on sent de jeunes loups, plus que de l'idéal. Ce n'est pas la gauche ! Valls comme Hamon. Chacun prendre une corde différente à son arc, mais cela raconte la même chose !

Retrouvez ici notre précédent Hashtag consacré à cette Primaire

Reportage réalisé par Ludovic Piedtenu, Sophie Delpont et Catherine Petillon.

L'équipe