Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti Socialiste lors de la Convention nationale de la Belle Alliance Populaire à Paris le 3 décembre 2016
Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti Socialiste lors de la Convention nationale de la Belle Alliance Populaire à Paris le 3 décembre 2016 ©Radio France - Nathalie Lopes
Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti Socialiste lors de la Convention nationale de la Belle Alliance Populaire à Paris le 3 décembre 2016 ©Radio France - Nathalie Lopes
Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti Socialiste lors de la Convention nationale de la Belle Alliance Populaire à Paris le 3 décembre 2016 ©Radio France - Nathalie Lopes
Publicité

A cinq semaines du premier tour de la Primaire de la Belle Alliance Populaire, le 22 janvier, comment va la gauche et plus particulièrement le Parti socialiste au pouvoir ? Quelles valeurs doit-il défendre ? Qui pour les incarner ? Hashtag vous a donné la parole.

Avec
  • François Loncle Homme politique
  • Yann Galut Avocat, député et conseiller général socialiste du Cher, rapporteur du projet de loi sur le délit de fraude fiscale en bande organisée

Vous avez été nombreux à réagir via le mot-clé #LaGauche souvent pour nous faire part de votre déception à l'égard de la gauche aujourd'hui mais surtout vos griefs sont nombreux à l'égard du Parti Socialiste qui semble sortir comme "rincé" après cinq années d'exercice du pouvoir. Et pour la première fois dans l'histoire de notre rendez-vous "Hashtag" (et avant lui "Pixel"), nous avons reçu un dessin, signé @Temuchyn :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Ce dessin vient donc d'Hugo, 21 ans, en master 1 de journalisme à Sciences Po Toulouse. Et nous saluons sa façon originale de nous avoir contacté tout comme nous saluons le fond de son message.

Publicité

"Gauche promise, Gauche vue"

Vous avez été nombreux à nous faire part de votre déception. Deux griefs reviennent essentiellement dans vos messages : la déchéance de nationalité et la loi travail. Deux débats qui ont marqué l'année écoulée depuis les attentats du 13 novembre 2015.

La déception est telle que @Caroux75 choisira Jean-Luc Mélenchon :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Mais nous avons aussi reçu beaucoup de preuves de fidélité. Des militants socialistes ou ex-militants voient la primaire citoyenne à gauche se mettre en marche. Et ils hésitent.

"Pourquoi pas ? J'ai désormais les candidats déclarés devant moi, je peux essayer une dernière fois." Valentine, militante socialiste de 2006 à 2016

Croisée à Paris, Valentine a exercé dans différents cabinets ministériels au début du mandat, jusqu'à ce que ne soit proposée la déchéance de nationalité. Elle a rendu sa carte et travaille désormais dans le privé. Elle accepte de faire le bilan de ce quinquennat :

Valentine "Ce sont des mous invertébrés !"

2 min

Jonathan penche pour Vincent Peillon, "plus central"

Rencontré dans le 18ème arrondissement de Paris par Ilan Malka, Jonathan a rejoint le Parti Socialiste il y a 8 ans, au moment où Martine Aubry a pris la direction du PS (en novembre 2008 à l'issue du désastreux Congrès de Reims). Jonathan a pris sa carte, agacé par l'élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007. Depuis, avec la gauche au pouvoir, et malgré certains errements, il dit ne pas avoir rendu sa carte par "fidélité".

Déchéance de la nationalité, Loi Travail, il y a eu des moments où je ne me sentais pas très à l'aise. Pour autant, je comprends que parfois, dans certaines situations, on soit amené à prendre des décisions qui dépassent un peu notre pensée.

Aujourd'hui, face à une multiplicité des candidatures à la primaire de la gauche, et confronté à un choix, il se retrouverait plutôt en Vincent Peillon :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

"Je suis venue voir si je restais ou si je partais du PS"

Mireille a le cœur bien à gauche. Nous l'avons rencontré lors d'un meeting d'Arnaud Montebourg à Dijon le mercredi 7 décembre 2016. Mais ce n'est pas parce qu'elle fait le déplacement ce soir-là que tout est gagné pour l'ancien ministre de l’Économie (2012-2014), candidat à la Primaire. "Ma décision n'est pas encore prise", confie Mireille.

Mireille "Le discours de Montebourg se rapproche de celui de Mélenchon vers lequel je tends vraiment"

1 min

A l'entrée du meeting d'Arnaud Montebourg à Dijon le mercredi 7 décembre 2016
A l'entrée du meeting d'Arnaud Montebourg à Dijon le mercredi 7 décembre 2016
© Radio France - Ludovic Piedtenu

Yolande, militante socialiste depuis 1981, est beaucoup plus conciliante avec le quinquennat Hollande

Notre reporter Ilan Malka a croisé le chemin de Yolande, une militante du 18ème arrondissement de Paris, l'arrondissement de Lionel Jospin, Bertrand Delanoë et Daniel Vaillant. Elle comme une majorité de militants socialistes de cette circonscription ont désigné récemment, comme candidate aux Législatives des 11 et 18 juin prochains, la ministre du travail, Myriam El Khomri. Laquelle a décidé de soutenir Manuel Valls dans cette primaire de la gauche. C'est aussi le choix qu'a fait Yolande qui défend à la fois la loi travail, Manuel Valls et la nécessité pour la gauche "d'avancer, d'être dans le progrès, dans la modernité mais tout en protégeant les plus démunis."

Yolande "Avec Valls, le retour de l'autorité"

2 min

Florent, 23 ans, militant au PS depuis seulement 4 ans

Rencontré Gymnase Japy dans le 11ème arrondissement de Paris mercredi 14 décembre 2016**, Florent** fait partie de l'équipe de campagne de Benoît Hamon. Jeune militant, il nous fait part de ce que représente la gauche selon lui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Comme en 2011, la primaire citoyenne des 22 et 29 janvier 2017 (re)créera-t-elle de l'engouement ?
Comme en 2011, la primaire citoyenne des 22 et 29 janvier 2017 (re)créera-t-elle de l'engouement ?
© Radio France - Ludovic Piedtenu

Nous avons aussi donné la parole à des élus socialistes

François Loncle, député PS de la 4ème circonscription de l'Eure depuis 1997, journaliste de formation, rencontré par Stéphane Robert le mardi 13 décembre 2016, parle de la gauche aujourd'hui :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Yann Galut, député PS de la 3ème circonscription du Cher de 1997 à 2002 (1er mandat), réélu en 2012, rencontré par Stéphane Robert le mardi 13 décembre 2016, ose croire en des primaires réussies et donc salutaires pour la gauche :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour finir cet état des lieux, remarque pertinente de @VeganFolies :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Enquête de Ludovic Piedtenu, Ilan Malka, Stéphane Robert et Nathalie Lopes

A lire : Depuis le congrès d'Epinay en 1971, le Parti socialiste s'est imposé aux Français

L'équipe