Anne Teresa de Keersmaeker
Anne Teresa de Keersmaeker
Anne Teresa de Keersmaeker
Anne Teresa de Keersmaeker
Publicité

Chorégraphe et danseuse, la Belge Anne Teresa De Keersmaeker est une figure majeure de la danse contemporaine. Début 2016, elle était à l’initiative d’une exposition chorégraphique au centre Pompidou à Paris. Entretien.

Avec

Anne Teresa De Keersmaeker a huit ans lorsqu’elle commence la danse. Elle grandit à la campagne en Flandres : « Mon père était fermier et ma mère était institutrice » précise-t-elle. Une famille où préexistait une véritable culture musicale. On y apprenait à écouter et à jouer de la musique, mais on ne faisait pas de danse. « Nous n’avions pas de culture de la danse, dit-elle. J’ai passé beaucoup plus de temps dans les champs ou sur les tracteurs, qu’à des concerts de musique ou dans des spectacles de danse. »

Elle se rappelle avoir annoncé à sa mère son souhait de faire de la danse au moment où la compagnie de Maurice Béjart, «Ballet du 20e siècle» jouissait d’une certaine gloire. Pendant cette période, sa mère l’inscrit à des cours de danse. Elle se souvient à ce propos de son enseignante, une femme jeune « qui était très inspirante pour les enfants ». A son contact, elle y apprend déjà une certaine polyvalence artistique : « elle nous donnait des cours de danse classique, mais aussi de danse Jazz contemporaine. »

Publicité

« La danse est mon langage premier, c’est ce que j’aime le plus faire, c’est ce que je crois que je fais le mieux. »

Elle entend la voix de Maurice Béjart, qui interroge le rapport de la danse au corps et à la spiritualité. « Comme Maurice Béjart le dit, la danse est effectivement une célébration de notre humanité. Parce que, quand on danse, on travaille avec le corps dans son aspect mécanique, mais aussi sensuel. Le corps est toujours une entreprise qui évoque beaucoup d’émotions, parce qu’il porte toutes les traces de toute expérience humaine ; et puis danser, c’est une façon de penser, c’est une façon d’appréhender le monde… »

L'équipe

Laure Adler
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Elodie Royer
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration