Anne Teresa de Keersmaeker
Anne Teresa de Keersmaeker
Anne Teresa de Keersmaeker
Anne Teresa de Keersmaeker
Anne Teresa de Keersmaeker
Publicité
Résumé

Figure majeure de la danse contemporaine, la chorégraphe et danseuse belge, Anne Teresa De Keersmaeker est la fondatrice de l’école de danse, P.A.R.T.S, à Bruxelles. Elle s’entretient avec Laure Adler.

avec :

Anne Teresa de Keersmaeker (chorégraphe).

En savoir plus

Quand Anne Teresa de Keersmaeker fonde la Performing Arts Research and Training Studios (P.A.R.T.S.) en 1995, c’est en résidence à l’Opéra National à Bruxelles. Elle se souvient qu’à cette période, Bernard Foccroulle, qui deviendra ensuite directeur du Festival international d’art lyrique d’Aix-en-Provence, est tout juste nommé directeur du théâtre de la Monnaie.

Lorsque ce dernier lui propose ainsi qu’à sa compagnie, Rosas, d’être en résidence au théâtre de la Monnaie, ils se donnent trois tâches à accomplir : « créer des spectacles, (…) travailler sur le répertoire (…) et travailler sur la formation ». A cette époque, l’opportunité de créer cette école vient du vide laissé par le départ de l’école Mudra, l’école de danse de Maurice Bejart. Elle ajoute: « Un lieu exceptionnel où j’ai moi-même étudié ».

Publicité

Voici donc 20 ans que la compagnie d’Anne Teresa de Keersmaeker existe. Elle revient sur cette expérience : « J_e crois qu’une école, c’est par excellence l’endroit où l’on réfléchit sur le passé, sur le présent et le futur. La question de la transmission est extrêmement concrète et doit être basée sur une vision [de la danse]. Qu’est-ce que la danse ? (…) Qu’est-ce qui est propre à la danse et qui n’est pas propre à la musique, ni à la littérature ? Est-ce qu’il existe une écriture [proprement] chorégraphique ?_ »

Les questions d’Anne Teresa de Keersmaeker n’attendent pas de réponse. Elles initient une démarche, ouvrent un univers de possibles: « l’éducation c’est un très bon outil pour aiguiser sa réflexion. Nous sommes confrontés de façon quotidienne à des nouveaux danseurs, des jeunes danseurs qui font d’autres propositions qui mettent les priorités autre part, qui sont dans un monde qui change à une très très grande vitesse et qui questionnent l’ADN de notre métier, c’est-à-dire la communication… »

Références

L'équipe

Laure Adler
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Elodie Royer
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration