Claude Parent
Claude Parent
Claude Parent ©Radio France
Claude Parent ©Radio France
Claude Parent ©Radio France
Publicité
Résumé

En hommage à l'architecte et théoricien Claude Parent, rediffusion d'un Hors-Champs du novembre 2011. Disparu à l’âge de 93 ans le 27 février 2016, Claude Parent était, avec Paul Virilio, le théoricien du mouvement de « l’architecture oblique ».

avec :

Claude Parent, Laure Adler (Historienne, écrivain et journaliste).

En savoir plus

On le qualifiait d'utopiste, Il était ce rêveur, qui souhaitait réconcilier l’humanité avec son environnement : « Je ne fais que le relais en architecture de bien des hommes savants qui ont alerté et qui alertent l’opinion sur le fait que la Terre est limitée dans ses capacités à accueillir, et qu’il faut penser à l’avance un futur de l’emploi de cette terre».

Pragmatique, il expliquait les causes de l’incapacité de la classe politique à trouver une solution aux questions d'environnement: « Les meilleurs des politiciens qu’on entend sont pris par le court terme, ils sont obligés, ce n’est pas leur faute. Et ce court terme s’accélère en plus. Je n’aimerais pas être homme politique, ça doit être très difficile. »

Publicité

Contrairement aux hommes politiques, il vivait dans une temporalité très étalée : « Moi je vis par tranches de quarante ans. (…) Je le sais parce que, (…) par exemple cette histoire avec Paul Virilio, cette hypothèse qu’on a donnée de la fonction oblique, on commence à en parler dans les milieux autorisés, on commence à dire « fonction oblique », ce qui était complètement interdit (…) dans les milieux professionnels il y a quarante-cinq ans. »

Evoquer le rapport au temps le conduisait inévitablement à évoquer son grand âge : « Je suis très âgé. J’ai quatre-vingt huit ans et un peu plus. Ma tranche de quarante ans est déjà très écorchée ! Bon il me restera peut être… je ne sais pas ! Je n’ose pas faire de pronostic. ».

Parent évoqua son passage à Polytechnique, son entrée en architecture, mais aussi la guerre. « Au fond il y a eu des hasards, toujours dans ma vie, un peu syncopés. Des hasards miraculeux, des funestes et des bons…"

Pour en savoir plus:

  • Le dossier de presse d'une exposition dédiée à l'artiste qui s'est déroulée à la Cité Chaillot en 2010: http://www.citechaillot.fr/data/expositions_bc521/fiche/22866/dpparent_bd_bb94a.pdf
Références

L'équipe

Laure Adler
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Elodie Royer
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration