Publicité
En savoir plus

Laure Adler s'entretient avec l'écrivain Edouard Louis

C'est par** la lecture ** que commence le parcours d'Edouard Louis; "Juste la fin du monde" du dramaturge Jean-Luc Lagarce, qui lui donnera envie de faire du théâtre; "Retour à Reims" de Didier Eribon, qui le ménera à l'écriture. Ecrire pour raconter ce monde ouvrier qui était le sien, et où les livres n'ont pas leur place. Ecrire pour raconter cette douleur de devoir réellement "apprendre à lire" . *"Choisir une vie, c'est toujours en écarter d'autres",,, *

Publicité

Edouard Louis évoque le conflit entre la langue populaire et la littérature , l'apport de Pierre Bourdieu à son existence : "je n'ai pas écrit une ligne sans me demander : qu'en aurait pensé Bourdieu ?"

Il parle de son premier roman "En finir avec Eddy Bellegueule" (son véritable nom) où il s'agissait de réconcilier vérité et littérature . Il y parle de ce "prolétariat en haillons" dans lequel il a grandi, très tôt rejeté pour son homosexualité, d'un monde qui subit la violence et la reproduit- ou comment écrire pour mieux décrire, dans la filiation d'Annie Ernaux, ou encore de Marguerite Duras,

écrire en tant qu'**acte politique, ** dans le roman comme dans **la sociologie. **

Edouard Louis
Edouard Louis
© Radio France