Ariane Mnouchkine, co-fondatrice du Théâtre du Soleil, en 2015
Ariane Mnouchkine, co-fondatrice du Théâtre du Soleil, en 2015
Ariane Mnouchkine, co-fondatrice du Théâtre du Soleil, en 2015 ©Getty - Priyanka Parashar/Mint
Ariane Mnouchkine, co-fondatrice du Théâtre du Soleil, en 2015 ©Getty - Priyanka Parashar/Mint
Ariane Mnouchkine, co-fondatrice du Théâtre du Soleil, en 2015 ©Getty - Priyanka Parashar/Mint
Publicité
Résumé

Deuxième émission sur quatre de la série consacrée à Ariane Mnouchkine, metteur en scène, fondatrice et directrice du Théâtre du Soleil. Un deuxième entretien autour du processus de création .

avec :

Ariane Mnouchkine (metteuse en scène, réalisatrice et scénariste, fondatrice du Théâtre du Soleil).

En savoir plus

Pour Ariane Mnouchkine, la dramaturgie sert à éclaircir : 

"Ce qui est totalement obscur au début des répétitions doit devenir clair pour ceux qui font le théâtre et pour le public…"

Publicité

Au début, on part de rien. "Une salle de répétition vide, une page vierge . Et tout le monde prie pour que le théâtre veuille bien redescendre avec nous…"  Il ne vient pas toujours. Il faut "une vérité  plus que vraie, une poésie …" 

En répétition, "tout le monde est égal , tout le monde peut proposer (…) Même la proposition la plus saugrenue s'avère parfois très riche (…) Il ne faut pas de censure, il faut essayer , il faut écouter…" Tout le monde essaye tous les rôles. Ariane Mnouchkine ne veut pas décider à l'avance : "Je les priverais de tout un chemin d'expérience libre  qui est le plus beau moment des répétitions…"  Le rôle se charge alors de ce que tous ont découvert…"Je sais ce que je ne veux pas" : la description, le réalisme, rajouter des idées sans être fidèle au texte"Ce que je veux au fond, c'est que dans la salle le petit collégien le plus ignare et le lettré soient également pris par le spectacle…" 

Macbeth

Ariane Mnouchkine évoque son dernier spectacle, cette pièce de Shakespeare  dont la "construction est implacable… Il n'y a qu'à suivre, écouter ce qu'il nous dit et ne pas l'oublier, lui faire confiance…""C'est le verbe  qui compte". 

Elle nous parle du musicien Jean-Jacques Lemêtre avec lequel elle entretient un compagnonnage au long cours ; évoque encore son rapport à l'architecture des théâtres , au temps , à l'espace … "Il ne peut pas ne pas y avoir de transformation au théâtre" . Il faut montrer "comment le monde pourrait être…" Le nombre d'acteurs dans une troupe, sur un plateau, est souvent trop réduit, estime-t-elle…"Il y a une grande partie du théâtre qui s'apprend sur le tas, mais il faut que ce soit un bon tas…" 

À lire aussi : Ariane Mnouchkine : "Molière ce n'est pas du tout un Dieu, c'est un homme"

Masques

"Pendant que les comédiens enfilent le leur, le public enlève le sien…" Ariane Mnouchkine est toujours là à l'entrée du public. "Le public  donne énormément d'affection, quand il arrive. (…) C'est extrêmement érotique  ce qui le lie aux acteurs…" Le théâtre est un rapport"d'offrande" . C'est une maison du peuple " 

Commence alors la représentation...

"Une cérémonie"  fragile, "un moment suspendu" … "Le réveil le matin, quand on sait qu'il y a une représentation ce soir, n'est pas le même, inconsciemment  (…) C'est comme quand on s'apprête à partir pour un grand voyage…"

Références

L'équipe

Laure Adler
Production
Elodie Royer
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration