Marc Ferro à son bureau en 1987
Marc Ferro à son bureau en 1987
Marc Ferro à son bureau en 1987 ©Getty - Sophie Bassouls/Sygma
Marc Ferro à son bureau en 1987 ©Getty - Sophie Bassouls/Sygma
Marc Ferro à son bureau en 1987 ©Getty - Sophie Bassouls/Sygma
Publicité
Résumé

Laure Adler reçoit Marc Ferro pour évoquer son parcours et les motivations qui l'ont poussé à devenir historien. Il raconte quelques souvenirs de la Seconde Guerre mondiale et revient sur des instants forts de sa vie.

avec :

Marc Ferro (historien spécialiste de la Russie et de l’Union Soviétique).

En savoir plus

L'historien Marc Ferro est l'invité de "Hors-Champs". Il revient sur la période de la Seconde Guerre mondiale où il découvre qu'il est d'origine juive par sa mère alors que personne ne pratiquait autour de lui.

Il raconte des moments difficiles dans la Résistance, comme lorsqu'on lui a donné l'ordre de poignarder un camarade trop faible qui aurait pu les faire tous découvrir par les Allemands. Heureusement, le danger ennemi s'est éloigné et il n'a pas eu à obéir, mais, confie-t-il,  "c'est maintenant que le choc de ce crime que j'aurais pu commettre m'a bouleversé".

Publicité

Il fait référence ensuite aux figures de Merleau-Ponty et de François Châtelet qui ont beaucoup compté pour lui dans sa formation d'historien. Il explique son cheminement idéologique qui l'amènera ensuite à la critique du communisme et de l'URSS. Autre grande figure qui l'a accompagné dans ses débuts, l'historien Fernand Braudel qui appréciait sa "créativité" dans sa façon d’utiliser les archives audiovisuelles et de déconstruire ainsi "la vulgate" sur l'histoire de la Révolution russe. Il explique ce qu'il lui doit intellectuellement alors que Fernand Braudel condamnait "l'histoire événementielle", "découpée en rondelles d'années". Il a également apporter une réflexion nouvelle sur le rythme des événements qui n'est pas le même dans toutes les matières.

L'histoire événementielle nous stérilise et nous empêche de voir les grands développements. [...] Tous les phénomènes de l'histoire n’avancent pas au même rythme et l'historien doit essayer de voir comment ils s'enchâssent les uns dans les autres. Ces deux découvertes changeaient complètement l'approche de l'histoire.

Enfin, il revient sur son émission d'Arte "Histoire parallèle", qui mettait en parallèle les images d'archives d'actualités de la France et de l'Allemagne pendant la guerre : "On faisait de la création d'intelligibilité de l'histoire en direct."

Références

L'équipe

Laure Adler
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Catherine Parent
Collaboration
Brigitte Bouvier
Réalisation