Laure Adler chez Marcel Conche
Laure Adler chez Marcel Conche
Laure Adler chez Marcel Conche ©Radio France - M.-A. Garandeau
Laure Adler chez Marcel Conche ©Radio France - M.-A. Garandeau
Laure Adler chez Marcel Conche ©Radio France - M.-A. Garandeau
Publicité
Résumé

Dans ce premier entretien, Marcel Conche se souvient de son enfance en Corrèze, dans un milieu paysan, et raconte comment garder le fait de garder les vaches a pu le conduire à s'interroger sur le sens de sa propre existence.

avec :

Marcel Conche (Philosophe).

En savoir plus

Dans ce premier entretien, Marcel Conche évoque son enfance dans une famille d'agriculteurs, des racines paysannes qui ont forgé son tempérament : "On m’a souvent considéré comme paysan par nature, doté d'une sorte d’ancrage dans la nature, dans le sol, et d’une certaine façon, c’est juste. J’ai certes participé aux travaux des champs dans ma jeunesse mais ma vocation n’était pas du tout de rester à la terre. J’étais destiné à devenir instituteur et c’est un peu par hasard que j’ai été envoyé au lycée de Tulle à l’âge de 18 ans et que j’ai pu recevoir un enseignement en philosophie."

Il évoque également la façon dont la mort prématurée de sa mère, morte quelques mois après sa naissance, a pesé sur sa vocation : "Cette absence a beaucoup pesé sur ma manière d’être. Mon père souffrait profondément que ce ne soit pas sa femme qui ait vécu. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il éprouvait du ressentiment à mon égard, mais il ne me manifestait pas beaucoup de tendresse. Ce drame initial a rendu nos rapports difficiles, je ne me sentais pas à l’aise avec lui. De sorte que j’ai du me tirer d’affaire seul, je ne pouvais me confier à personne. Et la philosophie est née chez moi non pas d’une influence extérieure – à la maison le mot n’était jamais employé - mais par un essor spontané de ma raison. De cette question que je me posais : Qu’est-ce que je fais en ce monde ?"

Publicité

Quand Marcel Conche évoque sa passion de la philosophie, il évoque la recherche d'une lumière, d'un éblouissement. Pour lui qui a été élevé dans la religion chrétienne, la philosophie l'a au contraire amené à remettre ce système en doute et à se libérer de son éducation : "Très tôt, j'ai été dans un éloignement radical des philosophies théologisées, des philosophes qui, pour moi, évoluaient dans le faux, qui n’avaient pas su faire le choix de la recherche de la vérité, de la "Raison naturelle" selon la formule de Descartes, sans prendre aucun appui sur une révélation - ou prétendue révélation. Car si on croit que la vérité nous a été révélée, alors à quoi bon la chercher ? Or chercher la vérité est le travail du philosophe."

Références

L'équipe

Laure Adler
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Elodie Royer
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration