France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Laure Adler s'entretient avec le cinéaste Olivier Assayas

Il évoque ses thématiques récurrentes : l’intimité , la vulnérabilité mais aussi la légèreté« J’essaye comme je peux, en faisant des efforts quelquefois sur moi-même, d’aller plutôt vers un peu de couleurs, un peu de lumière en partant d’une matière qui est certainement celle de la fragilité de l’humain… » * Dans le cinéma « quand on commence (…) on ne sait pas qui on est artistiquement (…) Progressivement on se rend compte de ce qui vous aimante… »* Dans son cas, le visage , souvent féminin. Il raconte comment sa rencontre avec Ingmar Bergman lui a révélé le lien entre cinéma et « pratique de l’écriture » . « Bergman est sans doute un des plus grands dramaturges de son temps (…) En plus de cela c’est un des inventeurs du cinéma moderne… » * Il nous parle de Jacques Chardonne qu’il a adapté dans« Les Destinées sentimentales », de * *l’indépendance de son cinéma, ** garanti entre autres par la reconnaissance internationale : « au jour le jour avec un peu de débrouillardise et de système D, je suis arrivé à passer entre les gouttes (…) à parler avec ma propre voix à travers mes films (…) sans être obligé de ne jamais rien lâcher de ce programme initial… » * Il évoque encore ses films **« Irma Vep » ** (« c’était une manière de réconcilier ce que j’ai pu écrire sur le cinéma (…) avec ma pratique de cinéaste… » ) et « L’heure d’été » , son père Jacques Rémy , son propre rapport à la peinture… Il poursuit sur son dernier film « Sils Maria » , dont « le noyau central » reste **la nature, ** notamment le ciel , les nuages , et qui explore le rapport entre vieillissement et présent ** : « comment est ce qu’on peut faire quelque chose avec le temps et ne pas en être victime ? (…) Dans une vie il y a des chapitres et après tout quand on en ferme un, on a le droit d’en ouvrir un autre et peut-être sera-t-il tout aussi passionnant d’une autre manière que celui qu’on vient de vivre… » « J’ai eu la chance d’écrire mes films (…) J’ai pu suivre (…) une voie d’auteur dans le cinéma (…) J’ai envie de dire aussi ce qu’il y a d’universel là-dedans et qui est partageable avec autrui… »

Publicité
Olivier Assayas
Olivier Assayas
© Radio France - Corinne Amar
Références

L'équipe

Laure Adler
Production
Elodie Royer
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Corinne Amar
Collaboration