France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Raoul Ruiz est l'un des cinéastes les plus prolifiques : lui-même ne sait pas combien de films il a tourné : 117, peut être un peu plus. Il a utilisé tous les formats, tous les supports et tous les genres. Portrait d'un encyclopédiste qui se nourrit aux traités sur les anges et aux livres sur la fauconnerie pour calmer et endiguer son imaginaire hanté depuis son enfance par la littérature populaire des écrivains latino-américains et par son amour des dramatiques radio. Amoureux de Raymond Roussel et de Borgès il a su depuis plus de quarante ans inventer un type de cinéma expérimental comme

faire des superproductions *Klimt * ou Le temps retrouvé par exemple, comme des polars palpitants. Ruiz ou l'intranquillité. Ruiz ou le principe d'incertitude Il nous place, nous spectateurs, dans un état de transe et d'hypnose voire de terreur et nous fait aimer l'amour...

Publicité

A l'occasion de son sublime Mystères de Lisbonne, l'un des plus grands films de cette année, portrait de cet esthète dandy et ayant un humour féroce en cinq soirées.

Lundi : il parle du tournage des Mystères de Lisbonne et de la maladie qui a failli l'emporter il y a un an.

Mardi, avec Pierre Bellemare qu'il a écouté à la radio quand il a débarqué du Chili, il parle de Salvador Allende de son rôle auprès de lui et de ses sources d'inspiration.

Mercredi, avec Jean-Jacques Schuhl qui le met en scène dans son dernier roman Entrée des fantômes, il parle du fantastique, du cinéma muet et de ses projets.

Jeudi, avec Catherine Deneuve, une de ses muses, il parle de sa direction d'acteurs et de ce que signifie un visage.

Vendredi, avec Pascal Bonitzer qui fut son acteur et son scénariste, il parle de Klossowski et de sa manière de composer un film.

Portrait d'un iconoclaste.

Références

L'équipe

Laure Adler
Production
Didier Lagarde
Réalisation
Anne-Vanessa Prévost
Collaboration
Catherine Parent
Collaboration
Brigitte Bouvier
Réalisation