France Culture
France Culture
Publicité

Une grande dame du journalisme. Une amoureuse de culture. Une passionnée d'écriture. Première femme à diriger une rubrique au Monde , elle a marqué l'histoire du journal par ses interviews et articles mariant talent littéraire et érudition. Écrivain à la plume poétique et travaillée, Yvonne Baby nous livre quelques souvenirs et raconte le plaisir d'écrire.

Yvonne Baby
Yvonne Baby
© Radio France - Corinne Amar

*« J’avais une enfance très heureuse et puis, tout à coup, il y a eu la guerre. Tout a changé. Ma vie a complètement changé. » * Son père part au front. La famille doit obtenir de nouveaux papiers, doit fuir la zone occupée. D’une enfance heureuse, la jeune Yvonne passe brutalement à une vie très mouvementée. Jusqu’à la Libération, où Yvonne Baby se souvient d’un élan extraordinaire, « un mouvement assez magnifique, un mouvement de reconstruction. »

Publicité

Yvonne Baby reçoit une éducation nimbée de littérature et de poésie. A l’âge de onze ans, elle ressent sa première envie d’écrire. Plus tard, elle rencontre l’écrivain Georges Sadoul, devenu ensuite son beau-père : « c’est lui qui m’a suggéré de devenir journaliste et qui m’a initiée au cinéma » . Puis, grâce à Sophie Desmarets, qui avait parlé d’elle à Jean de Baroncelli, elle entre au Monde . Mais cette passion de l’écriture ne la quittera plus jamais, et encore aujourd’hui, « l’écriture est [son] salut, [sa] maison » .

Au Monde , « il s’agissait de bien servir le journal, d’écrire avec soin. » Le quotidien du soir avait alors un statut particulier, celui de journal de référence, « le plus important à l’époque. On devait garder une certaine mesure, ce qui n’empêchait pas de défendre nos goûts. » Yvonne Baby va notamment défendre Jean-Luc Godard à une époque où beaucoup le critiquent. « Il a joué un rôle essentiel dans le cinéma. Le cinéma connaissait alors une coupure entre ce qui avait été et ce que Godard avait lancé. »

Pour Le Monde , elle va écrire sur les grands événements culturels, mener des entretiens avec les personnalités les plus importantes du monde artistique et littéraire, d’Orson Welles à François Truffaut. Mais toujours en soignant son style et en imprégnant ses papiers d’une érudition certaine. « Je me souviens, on se moquait de moi car quand je partais pour un festival, j’emportais des kilos de documentation et de livres. » Hors de question de musarder pendant le Festival de Venise : « c’était très austère, on travaillait beaucoup et on avait peu de temps... »

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

**Extraits sonores : **

  • Hubert Beuve-Méry dans Radioscopie de Jacques Chancel, 18 février 1974, France Inter
  • Michel Cournot dans *Perspectives * de Francine Mallet, 7 novembre 1968, France Culture
  • « A Fine Romance », musique de Jerome Kern, paroles de Dorothy Fields, chanson composée en 1936, interprétée par Marilyn Monroe en 1953
  • Louis Aragon et Elsa Triolet dans *La Vie des lettres * de Pierre Barbieri, 19 janvier 1961, chaîne nationale de la RTF
  • Hervé Guibert dans *Démarches * de Gérard-Julien Salvy, 20 octobre 1984, France Culture

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

La suite du programme... Dès lundi, pour les vacances scolaires, Hors-Champs vous propose deux séries spéciales pour finir l'année en beauté :

**- du 21 au 25 décembre 2015, ** " LA MUSICA" , ballade philosophique autour de la musique : qu'est-ce qu'un tube ? Pourquoi écoute-t-on de la musique ? Pourquoi accompagne-t-elle tant nos vies ? Réponse à toutes ces questions en compagnie de nos invités, musiciens et philosophes : Bertrand Chamayou, Vincent Delecroix, Agnès Gayraud ("La Féline"), Grand Corps Malade, Peter Szendy et Francis Wolff ;

- puis du 28 décembre 2015 au 1er janvier 2016, "RELIRE" , semaine pendant laquelle nous interrogerons cette expérience si particulière qu'est celle de la relecture, notamment des textes qui ont marqué nos vies, à travers cinq tête-à-tête avec Marianne Alphant, Maylis de Kerangal, Laure Murat, Joël Pommerat et Philippe Sollers.

L'équipe