Carte montrant l'ampleur de la zone touchée par la bombe atomique à Hiroshima, le 9 août 1945, trois jours après la déflagration. ©Getty - bettmann
Carte montrant l'ampleur de la zone touchée par la bombe atomique à Hiroshima, le 9 août 1945, trois jours après la déflagration. ©Getty - bettmann
Carte montrant l'ampleur de la zone touchée par la bombe atomique à Hiroshima, le 9 août 1945, trois jours après la déflagration. ©Getty - bettmann
Publicité
Résumé

21 jours après le premier essai nucléaire, l'avion Enola Gay, piloté par le colonel Paul Tibbets, largue la bombe atomique sur Hiroshima le 6 août 1945, à 8h15. En une seconde, la ville est anéantie. Les habitants d’Hiroshima vivent la fin du monde.

En savoir plus

Le colonel Paul Tibbets, pilote du bombardier Enola Gay, largue la bombe surnommée "Little Boy" au-dessus d’Hiroshima, une ville-garnison japonaise laissée intacte tout au long de la guerre. La météo était propice. Une véritable tempête de feu ravage la ville détruisant tout : immeubles, ponts, arbres et anéantissant toute forme de vie. À 8h15, en une fraction de seconde, la ville est plongée dans le noir total.

Alors que les avions B-29 ont rempli leur mission, et rentrent sans encombre à leur base, les survivants d'Hiroshima vivent l'horreur. Une pluie noire de cendres atomiques vient recouvrir les restes de la ville. La suite n'est qu'apocalypse.

Publicité
Vue aérienne de la bombe nucléaire larguée sur Hiroshima, le 6 août 1945 à 8h15
Vue aérienne de la bombe nucléaire larguée sur Hiroshima, le 6 août 1945 à 8h15
© Getty - Universal History Archive / UIG

Archives et témoignages

  • Le révérend Jésuite Dusseroy, présent à Hiroshima le 6 août 1945, raconte le jour de la destruction, les effets de la déflagration, et ses souvenirs de la ville bombardée.
  • Robert Guillain, journaliste du Monde, correspondant au Japon pendant la Seconde Guerre mondiale, raconte les spécificités de la ville d'Hiroshima.
  • Reiko Yamada, Kaji Nakasawa et Mikizo Hiwaza, survivants de Hiroshima, ont respectivement 14, 13 et 16 ans le 6 août 1945. En 2005, au micro de Michel Pomarède, ils relatent les minutes qui ont précédé la déflagration à 8h15, et le moment où ils ont vu les avions américains B-29 survoler la ville.
  • Kuiko Ichikawa, survivante, 17 ans le 6 août 1945, raconte qu'elle était sur le quai de la gare d'Hiroshima le matin de l'explosion.
  • Ikuo Hirayama, 11 ans en 1945, témoigne de l'arrivée des avions ce matin-là.
  • Extrait de l'annonce par Paul Tibbets, pilote du B-29 Enola Gay, que la bombe a été larguée sur Hiroshima à 8h15.
  • Archive INA : l'historien et journaliste Philippe Masson, annonce que la bombe, surnommée "Little Boy", a été larguée à 8h15 sur Hiroshima. Elle libère alors "une énergie équivalente à 20 000 tonnes de TNT".
  • Kaji Nakasawa et Reiko Yamada, racontent les effets de la bombe, ce qu'ils ont vu quand elle a explosé. Et puis, "ce fût le noir total".

De nombreux extraits d'archives japonaises et américaines, ainsi que les témoignages de survivants rencontrés au Japon, sont issus de la série documentaire Hiroshima, le souffle de l'explosion, produite par Michel Pomarède et réalisée par Gilles Mardirossian, initialement diffusée en 2005, sur France Culture.

Un podcast original en 4 épisodes, produit par Michel Pomarède et réalisé par Gilles Mardirossian. Conseillère au programme : Camille Renard. Musique originale composée par Alex Finkin.

Prise de son : Jordan Fuentes. Mixage : Bastien Varigaux. Traduction : Robert Wolfenstein.