"Je m'en voudrais de prendre son travail à une machine"
"Je m'en voudrais de prendre son travail à une machine"
"Je m'en voudrais de prendre son travail à une machine"
Publicité
Résumé

Aujourd'hui, dans le cadre de cette semaine thématique sur le travail, nous allons à Tours, pour rencontrer Benjamin, pour qui le travail "n'est pas la solution".

En savoir plus

Benjamin a 28 ans. Il a 28 ans, quelques désillusions, beaucoup de convictions, et surtout celle que doit avoir lieu une révolution. Pas de celles qui soulèvent les pavés, pas de celles qui embrasent la Cité. Celle de Benjamin, ce serait de parvenir à refuser le travail tel qu’on le conçoit aujourd’hui, vital, central. Il a essayé, et nous fait part de son expérience, et de ce qu’elle lui a révélé, sur lui, sur les autres…

59 min

Pour lui, il est plus important de s’interroger sur ce que le travail fait de nous, humains, vivant dans une même société. Sur ce qu'il fait à notre regard, en le rendant aveugle à la détresse des uns, des autres, et de nous-mêmes.

Publicité

"Que qui peut puisse…ne pas travailler", dit-il, à condition que la société le permette, pour le bien-être de tous.

Références

L'équipe

Chloé Leblond
Production