L'ancienne maison de retraite "Les Jardins de la Poterie", à Rennes ©Radio France - Amélie Perrot
L'ancienne maison de retraite "Les Jardins de la Poterie", à Rennes ©Radio France - Amélie Perrot
L'ancienne maison de retraite "Les Jardins de la Poterie", à Rennes ©Radio France - Amélie Perrot
Publicité
Résumé

Qu'arrive-t-il depuis le début de la crise des réfugiés aux migrants déjà présents, qui ne viennent pas de pays considérés comme "prioritaires" ? A Rennes, des déboutés du droit d'asile squattent depuis trois semaines une ancienne maison de retraite.

En savoir plus

Des studios équipés d'une cuisine et indépendants, ouvrant chacun sur un jardin, de grandes pièces communes : des dizaines de familles sans-papiers ont rapidement trouvé leurs marques dans cette ancienne maison de retraite rennaise. En septembre dernier, il était d'ailleurs question que les Jardins de la Poterie deviennent un CADA, un Centre d'Accueil pour Demandeurs d'Asile. Le projet a été abandonné, mais des sans-papiers ont bel et bien fini par investir les lieux.

Ils sont tchétchènes, albanais, mongols : plus d'une dizaine de nationalités, qui ne font pas partie de celles considérées comme prioritaires. Ils étaient auparavant hébergés par le biais du 115, à l'hôtel ou chez des compatriotes, et espèrent trouver ici davantage de stabilité.

Publicité

Rencontre avec les bénévoles de l'association "Un toit c'est un droit" et les familles hébergées aux Jardins de la Poterie.

Références

L'équipe

Olivier Minot
Production
Amélie Perrot
Production
Alexandra Rouaud
Production