Philippe Charlier au travail
Philippe Charlier au travail
Philippe Charlier au travail - Tiberi77
Philippe Charlier au travail - Tiberi77
Philippe Charlier au travail - Tiberi77
Publicité
Résumé

"Je m'interroge tous les jours sur la mort, dans la relation professionnelle et personnelle que j'entretiens avec les cadavres humains..." Philippe Charlier

avec :

Philippe Charlier (Médecin légiste, archéologue et anthropologue, directeur de la recherche et de l’enseignement au musée du quai Branly Jacques Chirac).

En savoir plus

Philippe Charlier n'est pas un médecin légiste comme les autres car il se double d'un anthropologue et se triple d'un archéologue. Ayant réussi l'union parfaite de ses passions, ce chercheur inlassable s'évertue à faire parler les morts, le plus souvent vieux  de plusieurs siècles, comme en témoignent ses différents travaux sur les restes de Richard Cœur de Lion, d'Agnès Sorel, de Foulque III Nerra d'Anjou, de Diane de Poitiers, des fausses reliques de Jeanne d'Arc, et de la tête présumée d'Henri IV.  Il est maître de conférences des universités (UVSQ), chercheur au  Laboratoire d'Éthique Médicale et de Médecine Légale (EA 4569, Paris-Descartes) et praticien hospitalier (AP-HP, CASH de Nanterre). Par ailleurs, il est l'auteur de nombreux ouvrages à la croisée de la médecine et de l'anthropologie. Il a notamment publié Quand la science explore l'Histoire (« Texto », 2016) et présente désormais Le Magazine de la santé sur France 5_._ Dans son dernier ouvrage, Zombis : enquête anthropologique sur les morts-vivants (Tallandier, 2018), Philippe Charlier enquête en Haïti, interroge des prêtres vaudou, assiste à des funérailles et examine des patients considérés comme zombis. L'occasion pour le lecteur sidéré de découvrir le rôle clé d'un poison redoutable dans le processus de « fabrication » de ces êtres entre deux mondes, mais aussi tout un imaginaire caraïbe et africain autour de la mort et du corps.

Références

L'équipe

Jean-Christophe Rufin
Jean-Christophe Rufin
Vincent Abouchar
Réalisation
Thierry Beauchamp
Collaboration