Guillaume Apollinaire
Guillaume Apollinaire ©Getty - Max Jacob / API / Contributeur
Guillaume Apollinaire ©Getty - Max Jacob / API / Contributeur
Guillaume Apollinaire ©Getty - Max Jacob / API / Contributeur
Publicité

Approche d’un poème qui nous tiendrait dix jours. Comme nous avons raison de faire court ! La beauté sera convulsive ou ne sera pas.

Avec

Oiseau tranquille au vol inverse oiseau    
Qui nidifie en l’air    
A la limite où brille déjà ma mémoire    
Baisse ta deuxième paupière    
Ni à cause du soleil ni à cause de la terre

Extraits:

Publicité

Œuvres poétiques complètes d'Apollinaire Édition Pléiade Gallimard

 l’élargissement du poème de JC Bailly- éditions Bourgois

L'équipe