Eugenio de Andrade en janvier 2003 ©Maxppp - GUILHERME VENANCIO/EPA
Eugenio de Andrade en janvier 2003 ©Maxppp - GUILHERME VENANCIO/EPA
Eugenio de Andrade en janvier 2003 ©Maxppp - GUILHERME VENANCIO/EPA
Publicité
Résumé

Saisir ensemble «Matière Solaire» en faire notre recueil. Déchiffrer l’instant. Un poème vient de se poser, cette première page nous accroche l’œil. Pourquoi?

avec :

Jacques Bonnaffé (Comédien).

En savoir plus

Traçant son sillon elle en rejoint d’autres enfouies en nous-même. Paul Valéry par exemple, par miroitement le soleil omniprésent nous offre une transversale vers Ludovic Janvier.

Janvier nous a quitté aux mois d’hiver il y a un an. Nous citerons ses textes évoquant Bonnard, « Bientôt le soleil », puisqu’on peut y entendre une sorte de d'attente "il y aura toujours un pays qui touche à votre peau comme à votre œil comme à votre allure, et ce pays c'est la lumière, demeure élastique, impalpable bain."

Publicité

Textes extraits de:

- EUGENIO DE ANDRADE Matière Solaire éditions poésie Gallimard

- PAUL VALERY Le cimetière marin : et autres poèmes : anthologie Edition Larousse

- LUDOVIC JANVIER Bientôt le soleil éditions Flohic

Références

L'équipe

Manoushak Fashahi
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration