Lisbon: Mural artists Interesni Kazk ©Maxppp - JoãO GirãO
Lisbon: Mural artists Interesni Kazk ©Maxppp - JoãO GirãO
Lisbon: Mural artists Interesni Kazk ©Maxppp - JoãO GirãO
Publicité
Résumé

Il y a certaines régions du monde qu’on pourrait pointer comme des nids de poésie pure, endossant froidement cette naïveté d’Epinal. Après tout, la poésie n’a pas peur des fleurettes et des combats.

avec :

Jacques Bonnaffé (Comédien).

En savoir plus

On l’a vu pour l’Iran, héritière des grandes voix pré-islamiques, on le dira de la poésie arabe, géologie charnelle d’une langue-continent.

En Europe, autour de nous, la poésie n’a pas nécessairement à se déclarer exsangue chaque Printemps pour émouvoir et captiver. S’il est un pays où l’édition de la poésie peut rivaliser avec le roman, c’est avant tout le Portugal. L’Anthologie de la Poésie Portugaise contemporaine (1935-2000) chez Poésie/Gallimard Poche en fait état, où la variété des écritures, leur vitalité féminine, et la préexistence visible d’un chant, nourrit cette réussite. Quelle équivalence dans nos rimes françaises à la Saudade ? La poésie noue bien ces choses qu’aucune information, aucune narration ne détient.

Publicité

Il faut s’attarder au jeu de la traduction pour percevoir qu’en cette occasion rare, elle n’est pas perdante. E nós também ! Saluons donc les choix et la direction de Michel Chandeigne en cette anthologie. Et saluons les traducteurs assemblés pour cette occasion.

Il y aurait cinq semaines à passer sur cette seule anthologie, tant les auteurs sont divers et nombreux.

Textes de :

  • Fernando Assis Pacheco (1937/ 1995):  LUMIAR, LISBONNE : UN MERLE SUR LA MONTÉE VERS LA TÉLÉVISION traduction Michel Chandeigne
  • Manuel Alegre 1936 : LE POÈTE traduction Michel Chandeigne
Références

L'équipe

Manoushak Fashahi
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration