Boris Pasternak (1933);  Anna Akhmatova (1922) par Kuzma Petrov-Vodkin; Sergeï Essenine (1922) ©Maxppp - picture alliance / Fred Stein/MaxPPP / wikipédia
Boris Pasternak (1933); Anna Akhmatova (1922) par Kuzma Petrov-Vodkin; Sergeï Essenine (1922) ©Maxppp - picture alliance / Fred Stein/MaxPPP / wikipédia
Boris Pasternak (1933); Anna Akhmatova (1922) par Kuzma Petrov-Vodkin; Sergeï Essenine (1922) ©Maxppp - picture alliance / Fred Stein/MaxPPP / wikipédia
Publicité
Résumé

B.Pasternak a peu écrit sur Octobre 17, se pliant mal au devoir révolutionnaire de célébration. Lorsqu’il parle d’«Octobre», il regarde en direction de la révolution de 1905, chantant l’exemple édifiant du Lieutenant P-P. Schmidt, symbole de l’insurrection révolutionnaire dans la marine russe.

avec :

Jacques Bonnaffé (Comédien).

En savoir plus

Lorsque mon pays s'est levé,

Je n'ai pu rester en arrière,

Publicité

Mon dur chemin est achevé,

Sans regret je le considère.

Heureux du choix, me dressant aux

Confins de deux temps de l'Histoire,

Je sais, debout à mon poteau,

Qu'il sert de borne transitoire.

Tel est le « Testament du lieutenant Schmidt », tiré du poème épique éponyme, long de 40 pages et publié en 1925. Nous prolongerons un peu l’écoute du prodigue Pasternak, dans quelques jours.

Extrait de:

- Anna Akhmatova "Requiem - Poème sans héros et autres poèmes" Ed. Gallimard

- "Anthologie de la poésie russe" édition gallimard

- "Poèmes (1910 1925)" de Sergueï Essénine édition La Barque

Références

L'équipe

Manoushak Fashahi
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration