le cas où : épisode 1/4 du podcast Wislawa Szymborska - Du désenchantement heureux

Wisława Szymborska
Wisława Szymborska ©AFP - JANEK SKARZYNSKI
Wisława Szymborska ©AFP - JANEK SKARZYNSKI
Wisława Szymborska ©AFP - JANEK SKARZYNSKI
Publicité

Elle tardait à nous parvenir, Wisława Szymborska prix Nobel polonaise de 1996 est désormais rassemblée sous ce titre « de la mort sans exagérer », en poche Gallimard.

Le premier poème « Cas où » signe son entrée publique dans la poésie polonaise en 1972. Consécration qui ne fut jamais démentie. La gravité et le pathétique risquaient d’emporter son propos, on peut soupçonner que sa conscience politique, face à ‘ignoble régime d’autorité et de surveillance, préfère se dérober pour laisser à chacun ses décodages. Pas de sous-entendu derrière les mots, mais leur absence reste un intrigante, on cherche. Cette résolution en elle, sa force de pensée, il semble bien qu’il y ait quelque chose d’inquiet derrière tout ça, habillé sous des espérances.

Ça pouvait arriver.

Publicité

Ça devait arriver.

C'est arrivé avant. Après.

Ici. Là-bas.

A quelqu'un qui n'est pas toi.

Extrait de:

Wislawa Szymborska - De la mort sans exagérer - Poésie Gallimard

L'équipe