Pablo Neruda pendant une lecture de ses poésies par le comédien italien Giorgio Albertazzi en Italie, 1963
Pablo Neruda pendant une lecture de ses poésies par le comédien italien Giorgio Albertazzi en Italie, 1963
Pablo Neruda pendant une lecture de ses poésies par le comédien italien Giorgio Albertazzi en Italie, 1963 - Domaine public / Wikipédia
Pablo Neruda pendant une lecture de ses poésies par le comédien italien Giorgio Albertazzi en Italie, 1963 - Domaine public / Wikipédia
Pablo Neruda pendant une lecture de ses poésies par le comédien italien Giorgio Albertazzi en Italie, 1963 - Domaine public / Wikipédia
Publicité
Résumé

Toujours ivres d’amour, nous levons le poing avec Pablo Neruda, et dans le désir de grandir encore, la verticale nous prend, menant à Roberto Juarroz, l’argentin.

avec :

Jacques Bonnaffé (Comédien).

En savoir plus

Claude Ber citée ce jour le rappelle :

Il y a des choses que Non,

Publicité

l’engagement reste raison, notre seule façon d’être au monde. Est-ce même refus de l’évidence qui trouble la sagesse de Juarroz ?

Il est des paroles que nous ne disons pas

et que nous mettons sans les dire dans les choses.

Textes extraits de :

Pablo Neruda Vingt Poèmes d’amour et une chanson désespérée - Gallimard

Pablo Neruda La centaine d’Amour - Gallimard

- Claude Ber «Il y a des choses que Non » - Doucey éditions

- Roberto Juarroz Poésie Verticale coll Poésie Points - Fayard

Références

L'équipe

Manoushak Fashahi
Réalisation
Marie Dalquié
Collaboration